Primaire à droite : Aurélie cherche des bénévoles

le , mis à jour à 10:24
0
Primaire à droite : Aurélie cherche des bénévoles
Primaire à droite : Aurélie cherche des bénévoles

« Recruter » 1 620 personnes le temps de deux dimanches fin novembre. C'est la mission qu'Aurélie Taquillain doit accomplir d'ici au 1er octobre. Secrétaire départementale adjointe du parti les Républicains dans les Hauts-de-Seine, elle a hérité de la délicate tâche d'organiser la primaire dans les Hauts-de-Seine. Un département ô combien sensible : avec ses 400 000 électeurs de droite « identifiés » (sur 900 000 électeurs inscrits) et ses 13 000 militants LR, le 92 constituera un des points clés du scrutin. Aurélie n'a donc pas le droit à l'erreur. A elle de trouver pour chaque bureau de vote pas moins de 6 bénévoles : un président, deux assesseurs, une personne à l'entrée, une autre pour tenir la caisse, et enfin une dernière pour faire signer la charte de la primaire aux votants, pour s'assurer que tout se passera bien lors des deux tours du scrutin les 20 et 27 novembre...

 

Depuis quelques semaines, elle s'est mise en contact avec tous les maires LR des villes alentour, démarche les militants, et s'apprête à ratisser Internet ou les marchés pour dénicher les perles rares. Un sacré casse-tête. D'autant que le jour J, ces milliers de bénévoles seront rejoints par les représentants de tous les candidats en lice... Soit environ 1 800 personnes supplémentaires pour ce seul département. « Heureusement, ça, c'est aux candidats de s'en occuper », souffle Aurélie.

 

A force, elle commence à être rodée, car avant « l'opération bénévoles », c'est le chantier bureau de vote qu'elle a dû boucler. Le 15 juin, juste à temps, elle a réservé les 270 lieux qui accueilleront l'élection dans les Hauts-de-Seine. « On a déterminé leur nombre et leur emplacement en fonction des suffrages exprimés lors du 1er tour de la dernière présidentielle. Plus il y a eu d'électeurs de droite dans une circonscription, plus il y a de bureaux de vote. Soit 17 à Courbevoie, 27 à Boulogne, etc. », ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant