Priez pour moi et pour mon successeur, demande le pape

le
0
BENOÎT XVI APPELLE LES FIDÈLES À PRIER POUR LUI ET POUR SON SUCCESSEUR
BENOÎT XVI APPELLE LES FIDÈLES À PRIER POUR LUI ET POUR SON SUCCESSEUR

par Philip Pullella

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape Benoît XVI a demandé dimanche place Saint-Pierre à la foule des fidèles de continuer à prier pour lui mais aussi pour son successeur à la tête de l'Eglise catholique.

Lors de son apparition pour l'Angélus, à midi, le souverain pontife a remercié les fidèles "pour les prières et le soutien que vous m'avez témoigné en ces jours".

"Je vous demande de continuer à prier pour moi et pour le prochain pape", a-t-il dit, en espagnol.

Benoît XVI, qui faisait là son avant-dernière apparition publique avant l'audience générale du 27 février, a été ovationné par la foule, qui a scandé "Vive le pape".

Benoît XVI, élu le 19 avril 2005, a annoncé lundi dernier, à la surprise générale, qu'il renoncerait à ses fonctions au soir du 28 février. Le conclave devant désigner son successeur pourrait débuter avant le 15 mars, comme l'a indiqué samedi le Vatican.

Le Vatican a estimé à 50.000 le nombre de fidèles rassemblés sur la place, un chiffre largement supérieur aux foules venant assister à l'Angélus lors d'un dimanche ordinaire.

On ignore pourquoi le pape a choisi l'espagnol pour sa seule allusion à son sort et au choix de son successeur.

Plusieurs cardinaux ont indiqué qu'ils étaient ouverts à la possibilité pour le conclave, qui procédera avant la Semaine sainte à l'élection du nouveau souverain pontife, à l'arrivée d'un prélat latino-américain ou africain sur le trône de Saint Pierre.

Auparavant, c'est en italien que Benoît XVI a évoqué au début du Carême la difficulté pour chaque individu de prendre des décisions capitales.

"Dans les moments décisifs de l'existence ou, en y réfléchissant bien, à chaque moment de la vie, nous nous trouvons à un carrefour: voulons-nous suivre le 'Je' ou Dieu? L'intérêt personnel ou le véritable bien, qui est ce qui est vraiment bien?", s'est-il interrogé.

Depuis l'annonce publique de sa renonciation, lundi dernier, le pape a insisté sur le fait que sa décision, sans précédent depuis plus de six siècles, avait été prise "pour le bien de l'Eglise".

Après son intervention publique, Benoît XVI a regagné ses appartements privés pour y faire retraite pendant une semaine, comme c'est la tradition au début du Carême. Il ne s'exprimera à nouveau en public que dimanche prochain

Cet isolement va être pour lui un avant-goût de la retraite définitive qu'il a choisie de passer dans un couvent du Vatican, pour y méditer et, éventuellement, y écrire.

Eric Faye et Pascal Liétout pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant