Prières de rue et occupation : Marine Le Pen sera t-elle jugée ?

le
1
Prières de rue et occupation : Marine Le Pen sera t-elle jugée ?
Prières de rue et occupation : Marine Le Pen sera t-elle jugée ?

Le 10 décembre 2010, Marine Le Pen dénonçait les prières de rue en les qualifiant d'«occupation», sans «blindés» ni «soldats» mais

d'«occupation tout de même». Jeudi, la Cour d'appel du parquet de Lyon (Rhône) a annulé une plainte du Mrap visant la présidente du Front national pour incitation à la haine raciale. 

Vendredi, le Front national a considéré que l'affaire était prescrite. «Nous allons demander au juge d'instruction de constater la prescription de l'action compte tenu de ce nouvel élément qui est l'annulation de la plainte», a déclaré Wallerand de Saint-Just, trésorier du parti. Mais pour la justice, Marine Le Pen reste mise en examen et l'affaire a été renvoyée en correctionnelle. 

Sauf que le trésorier du Front national met en avant la prescription d'un an en la matière. Pour le FN, l'annulation de la plainte rend l'affaire caduque. Mais pour la chambre de l'instruction de la cour d'appel, le réquisitoire du 13 janvier 2012 a été délivré dans un temps réglementaire depuis la transmission de la plainte du 5 février 2011 et fait que l'action publique court toujours. 

«Le réquisitoire introductif est postérieur de plus d'un an à la date des faits et auparavant, il n'y avait eu aucun acte qui interrompait la prescription», fait au contraire valoir Wallerand de Saint-Just pour qui la date de la plainte ne doit pas être prise en compte.

Les dates clés de l'affaire :

Le 10 décembre 2010, Marine Le Pen compare les prières de rue à l'occupation allemande.

Le13 décembre 2010, une plainte pour incitation à la haine raciale est déposée. 

En septembre 2011, une enquête préliminaire est classée sans suite. 

En janvier 2012, une information judiciaire est ouverte après que l'association ayant porté plainte a saisi le doyen des juges d'instruction de Lyon. 

Le 2 juillet 2013, le Parlement européen lève l'immunité de Marine Le Pen. 

Le 10 juillet 2014, Marine Le Pen est mise ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le vendredi 19 déc 2014 à 21:38

    La pratique religieuse sur l'espace public n'a rien à voir avec la race des fidèles ni d'ailleurs avec la religion concernée.