Prévenir la chute chez la femme âgée ?

le
0
AVIS D'EXPERTS- La réponse de Patricia Dargent-Molina, directrice de recherche à l'Inserm.

C'est la question à laquelle l'étude «Ossébo» mise en place par l'Inserm et l'AP-HP va tenter de répondre. La question est importante quand on sait qu'au-delà de 75 ans, une personne sur trois est victime d'une chute chaque année. Les femmes, qui sont à la fois davantage exposées au risque d'ostéoporose et de chute que les hommes à âge égal, sont les plus touchées. Dans 10 à 15 % des cas, la chute s'accompagne d'un traumatisme physique grave, une fracture dans la majorité des cas.

Une densité minérale osseuse abaissée, caractéristique de l'os­téoporose, augmente le risque de fracture. Mais il n'en demeure pas moins que la majorité des fractures qui surviennent chez les personnes de plus de 65 ans sont directement causées par une chute. Des mesures simples et efficaces de prévention des chutes pourraient donc contribuer à réduire de façon significative le nombre de fractures à l'échelle de la population. Rappelons que ces fractures représentent une des pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant