Preuve de vie pour les otages français enlevés au Niger

le
0

(Reuters) - François Hollande a confirmé jeudi lors d'un déplacement en Slovénie que la France avait reçu des preuves de vie pour ses quatre otages enlevés en 2010 au Niger.

"Sur les questions d'otages, j'ai une position qui consiste à en dire le moins possible mais le président du Niger avait, il y a quelques jours, lui-même annoncé qu'il avait des éléments qui prouvaient que nos otages étaient en vie", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse.

"Nous avons eu confirmation de ces informations", a-t-il dit.

Pierre Legrand, Daniel Larribe, Thierry Dol et Marc Féret ont été enlevés par le groupe Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) le 16 septembre 2010 sur un site d'extraction d'uranium d'Areva à Arlit dans le nord du Niger.

Les quatre hommes faisaient partie d'un groupe de sept personnes, dont cinq Français, pour la plupart des collaborateurs des groupes Areva et Satom, une filiale de Vinci.

Trois captifs - une femme, Françoise Larribe, épouse de Daniel Larribe, un ressortissant malgache et un Togolais - ont depuis été libérés.

Julien Ponthus et Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant