Prêtre tué à Saint-Etienne-du-Rouvray : les jeunes Français des JMJ sonnés

le , mis à jour à 00:39
0

Depuis quelques minutes déjà, l'information circulait sur les smartphones. Mais c'est l'aumônier, dans le bus en route vers Cracovie, qui a annoncé officiellement qu'un prêtre venait d'être égorgé dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Face à lui, plusieurs dizaines de jeunes du diocèse de Nice, déjà bouleversés par l'attaque sur la promenade des Anglais.

 

Comme 35 000 autres compatriotes, ils participent dans l'ancienne capitale royale polonaise aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Des rencontres qui ont démarré hier sous très haute surveillance avec la mobilisation de 20 000 policiers et qui accueilleront dès demain le souverain pontife.

 

« Dès qu'on a su, on a prié à haute voix pour le prêtre assassiné. Il y a eu des larmes », souligne Euriell, 25 ans, ingénieur d'études sur la Côte d'Azur. « J'ai du mal à m'en remettre mais c'est la vie, il faut qu'on continue à être dans la joie pour lui, c'est le meilleur des hommages qu'on peut rendre », poursuit-elle. Maxime, Parisien âgé de 27 ans, est, lui aussi, « blessé ». « Comme si on avait touché un membre de notre famille », ressent ce consultant en stratégie. Mais, au-delà du « devoir de recueillement », il « reste dans l'espérance ». « On est persuadés que le mal n'aura pas le dernier mot. Allez sans peur pour servir ! nous conviait le pape François lors des précédentes JMJ, à Rio », rappelle-t-il.

 

VIDEO. L’émotion à Notre-Dame de Paris

 

Lors de la messe d'ouverture mardi soir devant des dizaines de milliers de fidèles de toute la planète catholique, l'archevêque de Cracovie a invité l'assistance à « prier pour le prêtre tué pendant l'eucharistie ». Plus tôt dans la journée, le pape François, s'associant « à la douleur et à l'horreur », condamnait ce « meurtre barbare » survenu dans « un lieu sacré où s'annonce l'amour de Dieu ».

 

Parmi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant