Pretoria : troisième nuit d'hôpital pour Mandela, gravement malade

le
0
Pretoria : troisième nuit d'hôpital pour Mandela, gravement malade
Pretoria : troisième nuit d'hôpital pour Mandela, gravement malade

L'ex-président sud-africain Nelson Mandela a passé dimanche soir une troisième nuit à l'hôpital où il a été admis dans un état «préoccupant». Dimanche en début de soirée, la présidence n'avait toujours pas divulgué d'information sur son état depuis l'annonce de son hospitalisation dans la nuit de vendredi à samedi pour une infection pulmonaire récidivante. Un silence sans doute lié à l'absence d'évolution majeure dans un sens ou dans un autre. Jusqu'à nouvel ordre, le dernier bulletin de santé -- «état préoccupant mais stable» -- reste valable. Le héros de la lutte anti-apartheid aura 95 ans le 18 juillet. En deux ans et demi, c'est sa quatrième hospitalisation pour un problème pulmonaire, sans compter une visite à l'hôpital pour des examens.

Selon des journalistes présents sur place, Mandela aurait reçu deux fois de la visite de sa famille à l'hôpital de Pretoria où les médias supposent qu'il est soigné. Mais la présidence refuse catégoriquement de confirmer le lieu de son hospitalisation. A Qunu, le village natal de Mandela dans le sud de l'Afrique du Sud profonde, son petit-fils et chef du clan Mandla Mandela, 39 ans, a observé un mutisme inhabituel à l'égard des journalistes venus lui demander des nouvelles, a rapporté la chaîne d'information continue eNCA.

Des appels à le laisser finir sa vie paisiblement

Sur Twitter, les appels à le laisser finir sa vie paisiblement s'accumulent. «Faut-il prier pour que Tata Madiba aille bien ou pour que Dieu le délivre de ses souffrances ? Je crois qu'il est temps que nous le laissions partir», écrit @_Porchez. «Il est temps pour nous de le laisser s'en aller calmement, paisiblement, avec élégance. Il mérite de partir dans la dignité», ajoute @Merryl4d. «Tata» (père) et «Madiba» (son nom de clan) sont deux façons respectueuses et affectueuses de s'adresser à Mandela en Afrique du Sud.

Mandela était apparu très affaibli sur les dernières ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant