Prestations sociales en Europe : la France sur la deuxième marche du podium

le
2
Prestations sociales en Europe : la France sur la deuxième marche du podium
Prestations sociales en Europe : la France sur la deuxième marche du podium

Quels sont les pays d'Europe qui offrent les prestations sociales les plus complètes sur les congés payés, les indemnisations chômage, les congés paternité, les arrêts maladie... ? Le nouveau rapport économique paneuropéen réalisé par le cabinet spécialisé Glassdoor en partenariat avec l'OCDE révèle que la France est le 2ème pays à être le plus généreux en termes d’avantages sociaux, derrière le Danemark.

Sur 15 pays, la France truste les premières places en termes d’indemnisation financière en cas de congé parental (congés maternité et paternité confondus) mais également sur le nombre total de congés payés accordés aux salariés.

« La politique sociale menée à travers l’Europe est globalement bien plus généreuse que celle adoptée aux Etats-Unis. Cependant, il existe tout de même des disparités prégnantes entre les géographies observées. Le Danemark, la France et l’Espagne proposent de bien meilleures prestations sociales qui sont favorables à la main-d’œuvre locale. Assurer des avantages et bénéfices professionnels est une responsabilité complexe pour les gouvernements», explique l'un des auteurs de l'étude.

Le Danemark plus généreux pour les chômeurs

Financièrement, le Danemark est officiellement le «meilleur» pays en Europe pour les chômeurs. Il assure 90% des revenus en cas de chômage pour une durée pouvant s’étendre jusqu’à 104 semaines (2 ans). De leur côté, la Belgique et les Pays-Bas proposent également des avantages sociaux très attractifs mais en fonction du temps passé au poste occupé auparavant.

La France se situe aussi à un bon niveau en octroyant 60 à 75% de leurs revenus antérieurs aux personnes sans emploi pour une durée de 16 à 52 semaines. A titre de comparaison, au Royaume-Uni, qui est le moins généreux, les indemnisations ne sont que de 66 à 84 euros par semaine selon l’âge - soit entre 300 et 380 euros par mois - et pour une durée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA il y a 10 mois

    Certains vont peut être ouvrir les yeux...

  • laurus il y a 10 mois

    Puisque le censeur censure, y a rien à dire...