Presse hippique : «Une bataille stérile»

le
0
VIDÉO - Jacques-Henri Eyraud, président du groupe Turf Editions, le leader de l'information hippique en France, est l'invité du Buzz Média Orange-Le Figaro.

La presse hippique se cabre. Leader français de l'information hippique avec huit quotidiens dont «Paris Turf» et cinq sites Internet, et parmi les premiers groupes plurimédias mondiaux spécialisés dans ce domaine, Turf Editions doit faire face, depuis le 19 septembre, à l'arrivée d'un nouveau concurrent annonçant un tirage de 150 000 exemplaires. Lancé par Geny Infos, une filiale du PMU, le quotidien «Geny Courses» est vendu en kiosques au prix d'un euro. De quoi bousculer un marché déjà très bataillé? «Cette décision du PMU a rendu un certain nombre de gens perplexes pour au moins deux raisons. La première, c'est qu'aucun pays au monde n'a autant de quotidiens hippiques - il y en a dix -. C'est une offre pléthorique, et c'est un marché extrêmement dynamique et concurrentiel. Par ailleurs, 98% de la pagination des quotidiens hippiques sont consacrés à l'offre du PMU, dont nous sommes les premiers supports promotionnels. C'est donc une décision qui a étü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant