Présidents sur écoute : Valls réclame un «code de bonne conduite» aux Etats-Unis

le , mis à jour à 18:34
3
Présidents sur écoute : Valls réclame un «code de bonne conduite» aux Etats-Unis
Présidents sur écoute : Valls réclame un «code de bonne conduite» aux Etats-Unis

Indignée...mais pas surprise. La classe politique française condamne unanimement ce mercredi les écoutes américaines ayant notamment visé les présidents Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande de 2006 à 2012, dont l'existence a été divulguée mardi soir par Wikileaks.

Si on dénonce de gauche à droite une situation «inacceptable» et «déloyale», la réaction à adopter ne fait pas l'unanimité : là où les partis de gouvernement demandent au mieux des excuses de Washington, les extrêmes préconisent de véritables représailles diplomatiques, et notamment un retrait des discussions sur le Traité transatlantique. 

A l'Assemblée, Manuel Valls a lui jugé que les informations révélées sont «très graves, ces pratiques sont anormales d'autant plus que nos deux pays portent le message universel de l'Etat de droit.» Grave, il a exhorté les Etats-Unis à «tout faire pour réparer les dégâts que cela occasionne» dans les relations entre les deux pays et appelé à un «code de bonne conduite».

L'extrême droite, outrée, réclame une rupture avec l'atlantisme

Pour Marine Le Pen, «les Français doivent prendre conscience que les Etats-Unis, à savoir les gouvernements que nous distinguons clairement du peuple, ne sont pas un pays allié ou ami. A ce titre, notre réintégration dans le commandement intégré de l'OTAN décidée par Nicolas Sarkozy, alors même que l'OTAN n'est qu'une excroissance américaine, apparaît comme une faute stratégique lourde sur laquelle il faudra revenir». La leader frontiste estime également que «la France doit réagir avec fermeté, et envoyer un signal fort en se retirant dès aujourd'hui des discussions en cours sur le funeste Traité Transatlantique». Le vice-président du Front national Florian Philippot  dit, lui, sur RTL, attendre «une réaction très ferme» du gouvernement. «Il doit convoquer l'ambassadeur américain. Il faut un geste fort comme cesser immédiatement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 25 juin 2015 à 09:13

    Un code de bonne conduite!! Ils font ce qu'ils veulent et nous faisons ce qu'ils disent. la bonne conduite, c'est de quitter l'OTAN et d'agir en pays souverain, ce n'est pas le cas.

  • frk987 le mercredi 24 juin 2015 à 17:57

    Et les écoutes de Paul Bismuth qui agrémentaient les folles soirées de FH....c'est scandaleux ou normal ??????

  • M4358281 le mercredi 24 juin 2015 à 16:42

    le pro-RDA pas content ..il n'a pas été espionné car il n'a rien à raconter ..donc très vexé !l'a dit à ses copains de Médiapart