Présidentielle : Valls juge «possible» que Marine Le Pen gagne en 2017

le
1
Présidentielle : Valls juge «possible» que Marine Le Pen gagne en 2017
Présidentielle : Valls juge «possible» que Marine Le Pen gagne en 2017

Manuel Valls est en déplacement à Berlin, mais il pense beaucoup à la France. Et son esprit est tourné vers l'échéance de 2017.

 

Le Premier ministre assiste ce jeudi matin à une conférence économique, le traditionnel forum du quotidien Süddeutsche Zeitung. Il y parle abondamment d'Europe mais également de la situation politique en France. Interrogé pour savoir si, après la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis, Marine Le Pen pouvait gagner la prochaine présidentielle en France, il a répondu que «c'est possible». «Toutes les enquêtes d'opinion disent que la candidate Marine Le Pen sera présente au deuxième tour (...) ça veut dire que l'équilibre de la vie politique française va totalement changer», a-t-il souligné alertant sur «le danger que représente l'extrême droite».

 

Interrogé cette fois sur le portrait du candidat idéal à la présidentielle pour battre Marine Le Pen, Manuel Valls s'est prêté au jeu mais sans jamais citer François Hollande. «Je fais attention parce qu'il y a de la presse française», a d'abord répondu le Premier ministre après un silence gêné, faisant rire la salle. «C'est celui ou c'est celle, je suis neutre, qui permet de préserver le modèle républicain, c'est très français, c'est-à-dire nos valeurs, ça c'est essentiel» a poursuivi celui qui cache de moins en moins son ambition de se présenter à la place de François Hollande.

 

«Je risque d'avoir des ennuis»

 

«Dans ces valeurs il y a bien sûr l'autorité, la sécurité», a-t-il dit en citant deux des piliers de son identité politique, «et en même temps la fermeté nécessaire, et en même temps, la bienveillance, la générosité, la solidarité», a-t-il ajouté. 

«C'est ce modèle républicain, mais aussi l'égalité femmes-hommes, la laïcité à la française (...), faire la belle démonstration que l'islam est fondamentalement compatible avec nos valeurs, a poursuivi le Premier ministre. Et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor il y a 7 mois

    On est bien en dictature car censuré : «Dans ces valeurs il y a bien sûr l'autorité, la sécurité» ?! passer en force des lois au 49.3, être incapable de faire respecter la loi sur l’immigration illégale et l'imposer aux français qui n'en veulent pas , quelle autorité effectivement . Quant à la sécurité !!, est ce de l'humour ?