Présidentielle US : l'élection de Trump accroitrait la volatilité des obligations et des devises

le
1

(AOF) - A moins d'une semaine de l'élection présidentielle américaine, Anthony Doyle, Directeur des investissements au sein de l'équipe obligataire de M&G, s'est penché sur l'impact qu'aura le résultat de ce scrutin sur les marchés obligataires et monétaires aux Etats-Unis. Pour le gérant, une victoire d'Hillary Clinton serait clairement plus favorable qu'une victoire de Trump. "En termes de volatilité des prix, une victoire de Clinton serait le scénario le plus bénin pour les marchés obligataires et monétaires", écrit Anthony Doyle.

En revanche, l'élection de Trump ouvrirait une période d'incertitudes et un regain d'aversion pour le risque. Le Directeur des investissements au sein de l'équipe obligataire de M&G pointe notamment l'impact sur les actifs émergents et estime qu'il pourrait être comparable à des événements récents comme la crise de 2008, la perte du AAA en 2011 ou encore la fin du QE de la Fed en 2013.

Quelque soit le résultat du 8 novembre, en revanche, Anthony Doyle estime que le dollar risque de repartir à la hausse. Dans le scénario Clinton, la Fed aurait toute latitude pour resserrer sa politique en décembre sachant que l'environnement politique ne devrait pas connaitre de grands changements, surtout si les Républicains conservent le contrôle de la Chambre des Représentants.

Dans le scénario Trump, le billet vert retrouvera son statut de valeur-refuge mais pourrait aussi être soutenu par des mesures de lutte contre l'inflation. Donald Trump a effectivement promis des baisses d'impôts massives qui correspondraient à une injection massive de cash dans l'économie. De plus, "le rétablissement de barrières douanières aurait aussi un effet inflationniste puisque les prix des biens importés augmenteraient", prévient Anthony Doyle, chez M&G.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.