Présidentielle US : immeubles et millions, Trump détaille sa fortune

le , mis à jour à 08:07
0
Présidentielle US : immeubles et millions, Trump détaille sa fortune
Présidentielle US : immeubles et millions, Trump détaille sa fortune

En 2014, le milliardaire a gagné 362 millions de dollars… hors revenus du capital, loyers et royalties. Dans le cadre de la course à la Maison Blanche, Donald Trump a détaillé sa fortune dans un document de 92 pages publié ce mercredi.

Une déclaration qu’il n’a une nouvelle fois pas faite discrètement. Son équipe de campagne a déploré que le montant maximum... était trop modique ! Les cases à cocher du document officiel ne dépassent en effet pas les 50 millions de dollars. 

Il faut dire qu’entre ses terrains de golf en Ecosse ou aux Etats-Unis, son hôtel en Floride, ses immeubles à Chicago et New-York, Trump a dû déclarer 23 biens valant chacun au moins 50 millions de dollars. Sans compter les 515 fonctions que l’homme politique de 69 ans occupe. En tout, sa déclaration liste 168 sources de revenus et actifs.

Pas plus de 4 milliards de fortune

Le candidat à la présidentielle américaine 2016 détient notamment les droit du concours Miss Univers, dont la valeur est estimée entre 5 et 25 millions de dollars. Il a aussi empoché plus de 1,7 millions de dollars pour donner des conférences en 2014.

Sa déclaration donne aussi une liste de 15 créanciers, dont quatre lui ont prêté plus de 50 millions de dollars. Néanmoins, pour le magazine Forbes, la fortune du milliardaire à la mèche ne dépasse pas les quatre milliards de dollars. Le financier souligne que Donald Trump a perdu plusieurs contrats après des déclarations outrancières, notamment celles assimilant les immigrés clandestins mexicains à des délinquants et des «violeurs». 

Donald Trump agace New-York

En dépit des polémiques, Donald Trump est en tête des sondages chez les Républicains, à 24% des intentions de vote, contre 13% pour le numéro 2 Scott Walker, selon un sondage Washington Post/ABC News publié ce lundi.

Une cote qu’il ne possède en revanche pas dans sa ville d’origine. A New York, on commence sérieusement à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant