Présidentielle US : Herman Cain abandonne

le
0
Empêtré dans plusieurs affaires de harcèlement sexuel, l'ancien favori des sondages de la primaire républicaine a annoncé qu'il «suspendait sa campagne». Avec une vidéo BFMTV

Ce fut l'accusation de trop. Les affirmations de Ginger White, déclarant la semaine dernière avoir été pendant treize ans la maîtresse du candidat à la primaire républicaine Herman Cain, ont signé la fin des ambitions présidentielles de cet entrepreneur noir américain aux origines modestes.

«Je suspends ma campagne présidentielle à cause des incessantes diversions qui ne cessent de me blesser ainsi que ma famille», a-t-il déclaré samedi à ses soutiens réunis à Atlanta devant ce qui devait être son siège de campagne. «De fausses accusations ont destabilisé ma crédibilité à proposer des solutions aux gens», a-t-il confié lors d'un long discours.

Quatre femmes ont en effet accusé Herman Cain de harcèlement sexuel depuis l'annonce de sa candidature à la primaire républicaine. L'une d'entre elle, Sharon Bialek, avait porté ses accusations à visage découvert en direct sur CNN. Selon elle, Herman Cain aurait voulu obtenir d'elle des faveurs sexuelles en 1997

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant