Présidentielle : seuls 22% des Français souhaitent voir Sarkozy candidat

le
2
Présidentielle : seuls 22% des Français souhaitent voir Sarkozy candidat
Présidentielle : seuls 22% des Français souhaitent voir Sarkozy candidat

Depuis qu'il a repris les rênes de l'UMP, Nicolas Sarkozy n'a pas convaincu les Français. Ils ne sont que 22% à souhaiter voir l'ancien président de la République se présenter de nouveau en 2017, contre 33% en juillet, selon les résultats d'un sondage réalisé par BVA pour Orange et iTélé (*).  Une chute de 11 points moins de six mois après l'annonce par l'ex-chef de l'Etat de son retour dans la vie politique, en septembre 2014.

Pire. Il perd 22 points auprès des sympathisants de droite qui ne sont plus que 40%, contre 62% en juillet, à souhaiter qu'il se lance dans la course à l'Elysée. En pleine cure d'abstinence médiatique, en février 2013, ils étaient même 67%.

Elu fin novembre à la tête de l'UMP par 64,5% des voix, et alors qu'il s'efforce de rassembler son camp, Nicolas Sarkozy n'est plus l'homme providentiel de la droite républicaine. Il encaisse également une forte chute auprès des sympathisants de l'UMP : en février 2013, 75% d'entre eux souhaitaient sa candidature en 2017, et ils étaient 78% en juillet 2014; ils ne sont plus que 57% aujourd'hui. Une dégringolade de 21 points.

Selon BVA, le président de l'UMP est «probablement victime d'une certaine lassitude de l'opinion, d'une potentialisation du risque d'apparaître comme un homme du passé». 

(*) Enquête réalisée les 19 et 20 février auprès d'un échantillon de 1 076 personnes de 18 ans et plus (représentativité selon la méthode des qutoas).

Sarkozy : 2017, y penser, sans (trop) le dire

Jeudi, Nicolas Sarkozy a lancé au micro d'Europe 1 cette petite phrase qui a beaucoup fait parler : «Ma candidature n'est pas obligatoire pour 2017.» A droite, tous y voient une stratégie pour lisser son image. «Il gère les équilibres, éteint les incendies. Il veut se poser en président consensuel qui n'a pas de poulain. Il nous fait du Hollande ! On n'est pas habitués... », a résumé un cadre du parti au Parisien. Certains de ses amis doutent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le dimanche 22 fév 2015 à 18:39

    suite : les jeunes loups de l'UMP, l'extraordinaire Bayrou qui a fait élire FH......le FN et ses idées invraisemblables sur la sortie de l'UE et de l'Euro, et bien sûr la gauche...tellement porteuse d'espoirs et de réalisme !!!!!

  • frk987 le dimanche 22 fév 2015 à 18:36

    Et qui donc en lieu et place ????? le vieillard Juppé qui aura la bagatelle de 77 ans en fin de mandat s'il est élu....Certes à partir de 70 ans on a une vision de l'avenir extraordinaire....on prospecte les cimetières, on consulte son notaire, on va régulièrement à l'hôpital, mais de la France dans 20 ans...ce que l'on s'en fiche......Il reste qui ????