Présidentielle : Nicolas Sarkozy face au défi du chômage

le
1
Le scrutin du printemps se déroulera dans un contexte hors normes.

Le décor de la présidentielle s'installe, par petites touches, et il est gris, morose. À la crise des dettes souveraines, à laquelle l'Europe doit faire face, s'ajoute une faible croissance doublée d'une augmentation significative des chiffres du chômage: 30.000 demandeurs d'emploi supplémentaires ont été enregistrés en novembre, ce qui porte le nombre de chômeurs à 2,84 millions (9,8%), un niveau inégalé depuis 1999. «Rarement présidentielle se jouera dans contexte aussi compliqué, mouvant», reconnaît un proche conseiller de Nicolas Sarkozy. «La situation est inédite», renchérit le directeur du Cevipof, Pascal Perrineau.

Inquiétude

À l'Élysée, ces mauvais chiffres sont accueillis avec inquiétude. Même si les conseillers du président tentent de faire bonne figure, en insistant sur «la dimension européenne» du phénomène: «La France n'est pas plus touchée que les autres, insiste l'un d'eux. Le chômage, c'est un résultat mécanique de la crise.» Rest

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7989149 le jeudi 29 déc 2011 à 08:23

    Si le President Sarkozi veut se battre contre le chômage, il n'aura pas d'autre choix que d'aller au charbon en proposant un nouveau système d'embauche. Et bien évidemment, il aura aussi tôt les syndicats sur le dos. Il faut casser la machine a perdre. Les syndicats sont forts quand il y a du chômage. Quand tout va bien, personne n'a besoin d'eux! Le conflit d'intérêt est évident. Encore un de plus... Décidément notre système est exsangue. By ChangAnBey