Présidentielle : la drôle de machine de guerre de Mélenchon

le , mis à jour à 09:43
0
Présidentielle : la drôle de machine de guerre de Mélenchon
Présidentielle : la drôle de machine de guerre de Mélenchon

Pour sa première convention de la France insoumise ce week-end à Lille, Jean-Luc Mélenchon donne un avant-goût de la machinerie politique élaborée pour battre la campagne en 2017 : c'est un mélange d'ultra-présence sur les réseaux sociaux, de plate-forme numérique made in USA et de moyens d'action revisités comme les réunions d'appartement ou les « caravanes des droits ». Objectif affiché : rompre avec le fonctionnement et même l'esthétique classique des partis politiques.

 

Durant ces deux jours de convention, 650 volontaires ont été tirés au sort pour élaborer des propositions prioritaires (abolition de la loi El Khomri, sortie du nucléaire...). Les débats défilent en direct sur YouTube et Facebook, et peuvent même être commentés directement sur Twitter, le tout défilant en bandeau sur les écrans.

 

«Nous avons fait le choix d'utiliser notre propre capacité médiatique»

Manuel Bompard, directeur de campagne

« Nous avons fait le choix d'utiliser notre propre capacité médiatique, résume Manuel Bompard, directeur de cette e-campagne singulière, et d'ajouter des potentialités nouvelles aux outils traditionnels. » L'équipe a ainsi lancé sur les réseaux sociaux une revue de presse vidéo dans laquelle Mélenchon commente lui-même l'actualité. Ce week-end, les sympathisants peuvent repartir avec leur « petit livret », véritable abécédaire d'une campagne qu'il est possible de mener depuis son canapé, tout seul dans son coin.

 

Le livret propose des arguments politiques pour nourrir les discussions, donne le mode d'emploi pour organiser une réunion d'appartement autour d'une émission de Mélenchon et permet de noter dix noms de personnes à convaincre autour de soi. « C'est l'idée que chaque insoumis peut agir individuellement, apporter sa pierre selon ses compétences, même s'il est seul devant son ordinateur », dit Bompard.

 

Ceux qui ont du temps libre pourront ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant