Présidentielle en Uruguay, un second tour sera nécessaire

le
0

MONTEVIDEO, 27 octobre (Reuters) - Le candidat de la coalition de gauche au pouvoir Tabare Vazquez est arrivé largement en tête au premier tour de l'élection présidentielle organisée dimanche en Uruguay mais devra passer par un second tour faute d'avoir atteint la barre des 50%, indiquent des sondages sortie des urnes. Le candidat du Front élargi, qui a reconnu qu'un second tour serait nécessaire, a recueilli 46% des voix et Luis Lacalle Pou du Parti national (droite) 31%, selon un sondage réalisé par Consultora Factum. Selon Equipos Consultores, Tabare Vazquez obtient 44% contre 33% pour son adversaire de droite. Tabare Vazquez et Luis Lacalle Pou devraient s'affronter lors d'un second tour prévu le 30 novembre. Tabare Vazquez, 74 ans, avait conduit le Front élargi au pouvoir en 2005. Sa politique économique libérale conjuguée à des mesures sociales lui a valu une grande popularité mais la constitution ne lui permettait pas de briguer un second mandat. Son successeur, le président sortant Jose Mujica, a gouverné dans la continuité mais de nombreux électeurs ont été déçus par l'ampleur de ses réformes, dont la légalisation de la production et du commerce du cannabis. De son côté, Luis Lacalle Pou, 41 ans, avait créé la surprise en remportant la primaire de son parti, après avoir fait campagne sur le thème du changement. (Malena Castaldi? Mathilde Gardin pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux