Présidentielle en Ouzbékistan, Karimov assuré d'être réélu

le
0

ALMATY, 29 mars (Reuters) - Les électeurs ouzbeks sont appelés aux urnes ce dimanche pour un scrutin présidentiel qui devrait voir la réélection du chef de l'Etat sortant Islam Karimov, aux commandes de l'Ouzbékistan depuis 1989, alors qu'il était membre du bureau politique du PC soviétique. A 77 ans, Islam Karimov est le plus âgé des présidents des 15 anciennes républiques de l'URSS. Ses adversaires estiment que le régime autoritaire qu'il a mis en place dans son pays est l'un des plus répressifs au monde. Alors même que les militants de l'opposition sont soit en prison soit en exil à l'étranger, aucun candidat indépendant n'a été habilité à se présenter. Les trois autres candidats en lice représentent des partis qui ont la bénédiction des autorités de Tachkent et tous, durant la campagne électorale, ont salué l'oeuvre du président Karimov. Aussi devrait-il être réélu sans difficulté à un nouveau mandat de cinq ans. Un tiers des 20,8 millions d'électeurs doivent voter pour que le scrutin soit valide. A 10h00 locales (05h00 GMT), 36% des électeurs avaient déjà effectué leur devoir, selon la Commission électorale centrale. Les bureaux de vote fermeront à 20h00 locales (15h00 GMT). (Dmitry Solovyov; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant