Présidentielle en Algérie : un scrutin joué d'avance ? (Partie 1)

le
0

Abdelaziz Bouteflika sera donc bien candidat à sa propre succession lors de la présidentielle Algérienne du 17 avril. Le Président sortant a déposé hier en personne sa candidature au Conseil Constitutionnel. Et cela a son importance parce que la rumeur dit le Président affaibli et malade. Des voix s"élèvent en Algérie pour dénoncer un scrutin joué d'avance, un Président qui ne serait plus capable s'assurer ses fonctions. Cette élection est-elle crédible ? Quel avenir pour l'Algérie ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant