Présidentielle de 2012 : pourquoi Nicolas Sarkozy y croit

le
0
Les mauvais sondages n'entament pas la confiance à toute épreuve du chef de l'État.?

Quand Nicolas Sarkozy dit de l'élection présidentielle de 2012 qu'il la «sent bien», c'est un clin d'œil. En février 2007, à un mois et demi du premier tour, il avait utilisé la même expression devant les journalistes qui le suivaient en campagne sur l'île de la Réunion. Mais à l'époque, le chef de l'État filait par vent arrière, devançant nettement ses poursuivants dans les sondages. Il avait toutes les raisons d'être optimiste et de bien «sentir» cette présidentielle de 2007. Aujourd'hui, la situation est tout autre. Le président est pour le moment encalminé. «Il est dans cette zone que les navigateurs appellent “le pot au noir”», constate un ami du chef de l'État. Située en plein milieu de l'océan Atlantique, les longs calmes plats de plusieurs jours y succèdent aux violents orages. Et de fait, les sondages sont obstinément mauvais depuis le mois de décembre. «Je ne comprends pas pourquoi Nicolas ne remonte pas», reconnaissait récemment un trü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant