Présidentielle : comment garantir l'honnêteté en politique ? Les propositions des candidats

le , mis à jour à 07:45
5
Présidentielle : comment garantir l'honnêteté en politique ? Les propositions des candidats
Présidentielle : comment garantir l'honnêteté en politique ? Les propositions des candidats

Jusqu'à la présidentielle, nous balaierons les propositions des principaux candidats sur les grands enjeux de la campagne. Voici celles de Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen.

 

JEAN-LUC MÉLENCHON

 

Le leadeur de la France insoumise veut limiter les mandats dans le temps, jugeant que les carrières parlementaires « excessivement longues » favorisent la corruption. Il souhaite aussi que les élus puissent être révoqués par les citoyens, notamment en cas d'abus, et interdire les lobbys à l'Assemblée nationale. Ses équipes portent aussi une réflexion sur l'inéligibilité d'élus déjà condamnés pour corruption ou fraude fiscale.

 

BENOÎT HAMON

 

Le candidat socialiste souhaite notamment élargir la publicité des déclarations de situation patrimoniale à l'ensemble des parlementaires et non aux seuls membres du gouvernement. Benoît Hamon veut aussi renforcer le contrôle sur les dépenses des parlementaires dans le cadre de leur Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) et exiger un casier judiciaire vierge pour le dépôt d'une candidature aux élections.

 

EMMANUEL MACRON

 

Le candidat d'En marche souhaite interdire aux parlementaires d'exercer des activités de conseil, mais aussi fiscaliser l'intégralité de leur rémunération et mettre fin à leur régime spécial de retraite. Macron veut lui aussi prohiber l'embauche par un parlementaire de proches ou de membres de leur famille. Il est favorable à l'interdiction pour tous les détenteurs d'un casier judiciaire (niveau B2) de se présenter à une élection.

 

FRANÇOIS FILLON

 

Le candidat LR avait placé la barre haute, déclarant : « Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ? » avant de se voir lui-même rattrapé par la justice. Dans son camp, Bruno Le Maire avait proposé que tout candidat soit « transparent » sur son casier judiciaire, sans exiger ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8035205 il y a 9 mois

    Apparemment nous avons la classe politique la plus corrompue toutes tendances politiques confondues, et li serait grand temps d'imposer la transparence totale, l'interdiction du cumul des mandats, et le contrôle strict et constant des dépenses de nos élus. Il n'y a qu'à ce prix que la classe politique pourra retrouver une légitimité, et les électeurs retrouver la confiance.

  • M1945416 il y a 9 mois

    ça fait 1 mois qu'on nous baratine de Fillon et Macron, ras le bol , il y a bien d'autres candidats non???

  • M4189758 il y a 9 mois

    JPi - Et je ne parle pas des cumul d'emplois mais non plus du cumul des retraites mais bien du droit à dépenser toujours plus qu'on ne gagne juste pour se faire élire.

  • M4189758 il y a 9 mois

    JPi - L'honnêteté m'oblige à dire que les parlementaires se sont attribués des droits et privilèges qui tombent un par un au fil du temps et du rasoir. Pourquoi ne pas les supprimer tous d'un "coup"?

  • M4189758 il y a 9 mois

    JPi - Comme si! Garantir l'honnêteté d'un homme: chose impossible. Mais comment contrôler l'honnêteté d'un homme poli tique ou non ça c'est possible.