Présidentielle au Paraguay

le
0
L'ancien « évêque-président » Fernando Lugo hors jeu, la présidentielle de dimanche devrait se jouer entre deux conservateurs.

Les quelque trois millions et demi d'électeurs paraguayens appelés à se rendre aux urnes dimanche pour choisir leur prochain président ont quelques raisons de douter de leur personnel politique. Horacio Cartes, en tête dans les sondages et représentant du Parti Colorado, qui a dirigé le pays pendant 61 ans, est accusé des pires maux par ses adversaires. Cet industriel multimillionnaire, nouveau venu dans la politique, a créé une banque dans les sulfureuses îles Cook et un avion chargé de cocaïne s'est malencontreusement posé sur une de ses propriétés. Condamné en 1985 pour trafic de devises, il a aussi été poursuivi par la justice brésilienne pour contrebande de cigarettes.

Pour Efrain Alegre, son adversaire du Parti libéral, l'élection de Cartes signifierait la victoire «de la contrebande, de la mafia et de la piraterie». Mais ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant