Présidentielle au Brésil : plus de 142 millions d'électeurs aux urnes, Rousseff favorite

le
0
Présidentielle au Brésil : plus de 142 millions d'électeurs aux urnes, Rousseff favorite
Présidentielle au Brésil : plus de 142 millions d'électeurs aux urnes, Rousseff favorite

Plus de 142 millions d'électeurs brésiliens sont appelés dimanche aux urnes pour élire leur président mais aussi leurs 27 gouverneurs, 513 députés fédéraux, 1 069 députés régionaux et 27 sénateurs (un tiers du Sénat) parmi plus de 26 000 candidats. La classe moyenne en pleine expansion du géant émergent d'Amérique latine y est devenue pour la première fois majoritaire. Plus de 400 000 hommes policiers et militaires ont été mobilisés pour assurer la sécurité des élections, dans ce pays continent de 202 millions d'habitants grand comme 14 fois la France.

La course à l'élection pour la présidence du Brésil a connu un nouveau rebondissement samedi à la veille du premier tour, le social-démocrate Aecio Neves dépassant pour la première fois dans les sondages l'écologiste et ex-favorite Marina Silva, derrière Dilma Rousseff. La présidente sortante de gauche Dilma Rousseff, bousculée en début de campagne par l'irruption du tsunami Marina Silva, conforte son avance et virerait largement en tête pour le probable second tour du 26 octobre. Si ces sondages se confirment dimanche dans les urnes du plus grand pays d'Amérique latine, le phénomène Marina Silva et sa promesse de «nouvelle politique» en rupture avec le système, n'auront été qu'un feu de paille.

Et la «vieille politique» qu'elle fustige reprendra ses droits, avec un deuxième tour classique entre Dilma Rousseff et Aecio Neves, candidats du Parti des travailleurs (PT, gauche) et du Parti social démocrate brésilien (PSDB) de l'ancien président Fernando Henrique Cardoso (1995-2002), qui se partagent le pouvoir depuis 20 ans.

Marina Silva avait déclenché un tsunami dans les sondages

Les trois sondages publiés samedi ont confirmé le statut de grande favorite de Dilma Rousseff, qui obtiendrait entre 40,6% (sondage CNT) et 46% des voix (Ibope). L'institut Datafolha la crédite d'un score intermédiaire de 44% (Datafolha). Ces sondages ont tous des marges ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant