Présidentielle américaine : rapprochement entre Donald Trump et la direction républicaine

le
0
Des manifestants sont rassemblés devant le Capitol, à Washington, alors que Donald Trump rencontre la direction de Parti républicain, jeudi 12 mai.
Des manifestants sont rassemblés devant le Capitol, à Washington, alors que Donald Trump rencontre la direction de Parti républicain, jeudi 12 mai.

De la rencontre du futur candidat républicain à la présidentielle avec les principales figures de la direction républicaine à l’enquête du FBI sur l’adresse et le serveur privés utilisés par Hillary Clinton, l’essentiel de la campagne américaine.

Le fait du jour Le futur candidat républicain à l’élection présidentielle du 8 novembre, Donald Trump, a rencontré les principales figures de la direction républicaine à Washington, jeudi 12 mai. Le milliardaire s’est notamment entretenu avec le « speaker » (président) de la Chambre des représentants, Paul Ryan, qui refuse pour l’instant de le soutenir officiellement. « C’était notre première rencontre, mais un pas très positif vers la réunification », ont estimé les deux hommes dans un communiqué. M. Trump qui défend des positions très éloignées de celles du Parti républicain sur le libre-échange, la fiscalité, la politique étrangère ou les questions de société, s’est félicité d’une « très bonne journée ». Le rapprochement qui s’est esquissé jeudi écarte la perspective d’une candidature indépendante défendue par les adversaires républicains les plus irréductibles du milliardaire.

La phrase du jour « Je ne serais pas du tout surpris si Hillary Clinton était obligé de se retirer » Lors d’un colloque, jeudi 12 mai, l’ancien « speaker » (président) de la Chambre des représentants, John Boehner, a jugé sérieuse la menace que constitue l’enquête du FBI sur l’adresse et le serveur privés utilisés par la favorite de la course à l’investiture démocrate, Hillary Clinton, lorsqu’elle était secrétaire d’Etat de 2009 à 2013.

Le chiffre du jour 283 La course à l’investiture démocrate mettant aux prises Hillary Clinton à Bernie Sanders est moins disputée que celle de 2008 qui avait o...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant