Présidentielle américaine : les derniers soutiens embarrassants de Trump

le , mis à jour le
0
Des membres d'une fraternité proche du Ku Klux Klan photographiés en 2009 dans le Tennessee (image d'illustration).
Des membres d'une fraternité proche du Ku Klux Klan photographiés en 2009 dans le Tennessee (image d'illustration).

C'est le genre de soutien qui gêne dans une campagne électorale. À trois mois de l'élection présidentielle aux États-Unis, des journaux américains ont repéré deux nouveaux supporteurs de Donald Trump durant le week-end dernier. Le problème pour le milliardaire, c'est que les deux hommes font polémique pour leur engagement passé ou actuel dans des formations suprématistes de la race blanche.

Le premier, David Duke, avait déjà expliqué qu'il soutiendrait la candidature de l'homme d'affaires il y a quelques mois et il a de nouveau affiché un soutien indéfectible vendredi dernier sur la radio NPR. Ancien dirigeant du Ku Klux Klan dans les années 70, Duke compte profiter de la campagne du représentant républicain pour glaner des soutiens en Louisiane, où il brigue le poste de sénateur. Affirmant partager les mêmes idées que Donald Trump, l'ex-leader du KKK défend le milliardaire face aux accusations de racisme. « Donald Trump n'est pas raciste. Dans ce pays, c'est que, si vous défendez l'héritage des Américains d'origine européenne, vous êtes automatiquement taxé de raciste », a analysé l'homme politique suprématiste.

Une condamnation tardive

Accusé d'antisémitisme et de racisme, David Duke soutient la politique migratoire de Donald Trump qui prévoit notamment la construction d'un mur entre les États-Unis et le Mexique ou l'interdiction pour les musulmans d'entrer sur le territoire américain....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant