Présidentielle américaine : les démocrates divisés entre écologistes et syndicalistes

le
0
Melinda Pierce, center, with the Sierra Club, holds a "No KXL" sign, next to a large poster of a pen as she gathers with other opponents of Keystone XL oil pipeline to celebrate President Barack Obama's veto of the legislation outside the White House in Washington, Tuesday, Feb. 24, 2015, (AP Photo/Jacquelyn Martin)
Melinda Pierce, center, with the Sierra Club, holds a "No KXL" sign, next to a large poster of a pen as she gathers with other opponents of Keystone XL oil pipeline to celebrate President Barack Obama's veto of the legislation outside the White House in Washington, Tuesday, Feb. 24, 2015, (AP Photo/Jacquelyn Martin)

Des divisions au sein du Parti démocrate à l’indignation de Donald Trump face aux déclarations du premier ministre britannique, l’essentiel de la campagne américaine.

Le fait du jour Une dispute ébranle deux piliers de l’électorat démocrate et menace un vaste effort de mobilisation de l’électorat dans la perspective de l’élection présidentielle du 8 novembre. Sept syndicats membres de la centrale American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations (AFL-CIO) ont envoyé une lettre ouverte à son dirigeant, Richard Trumka, pour protester contre un projet l’associant au philanthrope écologiste Tom Steyer. Dans cette lettre, les syndicats concernés dénoncent « l’infiltration » de l’AFL-CIO « par des groupes d’intérêts financiers et politiques dont le travail est en conflit direct avec un grand nombre de nos membres ». M. Steyer, un milliardaire, s’était ainsi opposé farouchement, au nom de la défense de l’environnement, à la construction de l’oléoduc géant Keystone XL entre les Etats-Unis et le Canada, auquel le président Barack Obama s’est finalement opposé, de même que les deux principaux candidats démocrates, Hillary Clinton et Bernie Sanders.

La vidéo du jour

Le sénateur du Texas Ted Cruz donne rendez-vous à ses supporteurs pour l’élection présidentielle de 2020 au travers d’une vidéo de cinq minutes au cours de laquelle il rend également hommage à son équipe de campagne. Le film est intitulé Pas de regrets, et se termine par la formule « à suivre ». M. Cruz a abandonné la course à l’investiture républicaine, le 3 mai, après une ultime défaite dans l’Indiana face au milliardaire Donald Trump.

La citation du jour « Je ne s...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant