Présidentielle américaine : le Sénat se prépare à un vote sur les armes à feu

le
0
Christopher Murphy à Washington, le 16 juin 2016.
Christopher Murphy à Washington, le 16 juin 2016.

Du discours de 14 heures du sénateur Murphy au boycottage anti-Trump sur la chaîne NBC, l’essentiel de la campagne américaine.

Le fait du jour A la suite d’un « filibuster » – une technique d’obstruction parlementaire permettant de monopoliser la parole – qui a duré quatorze heures, le sénateur démocrate du Connecticut Christopher Murphy a obtenu, jeudi 16 juin, que le Sénat se prononce sur quatre propositions visant à empêcher les ventes d’armes aux personnes suspectées d’activités terroristes. Le même jour, Barack Obama s’est rendu à Orlando pour rendre hommage aux victimes de la tuerie du Pulse et inciter le Congrès à légiférer. Le futur candidat républicain, Donald Trump, s’est dit favorable à certaines restrictions.

L’initiative au Sénat se heurte cependant déjà à des résistances. « On ne peut pas priver les citoyens de leurs droits sans procédure correcte, nous allons résister et défendre notre Constitution », a réagi, jeudi, le « speaker » (président) de la Chambre des représentants, Paul Ryan. Certains républicains s’opposent à des mesures restrictives de peur de créer un précédent par lequel le droit d’acheter une arme, selon eux garanti par le Deuxième amendement de la Constitution, serait retiré par simple décision administrative. C’est ce que souhaitent les démocrates alors que les républicains plaident pour un système moins restrictif.

La citation du jour « Pour le moment, je ne peux pas le faire. »

L’ancien candidat à l’investiture républicaine John Kasich a fait part de son malaise, jeudi 16 juin, à l’idée d’avoir à voter pour Donald Trump lors de l’élection présidentielle du 8 n...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant