Présidentielle américaine : l'indécision s'installe au niveau des Etats

le
0

Dans six Etats indécis, l’écart qui sépare la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump se situait jeudi dans la marge d’erreur.

Le fait du jour Pour succéder à Barack Obama à la Maison Blanche le 20 janvier, les candidats à la présidentielle doivent obtenir les suffrages d’au moins 270 grands électeurs répartis dans les cinquante Etats proportionnellement à leur population.

Une dizaine d’Etats indécis vont décider du sort de la course, mais les intentions de vote qui sont mesurées rendent son issue très incertaine. Dans six Etats (Floride, Caroline du Nord, Iowa, Nevada, Colorado, New Hampshire), l’écart qui sépare les deux principaux prétendants, la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump, se situait jeudi 3 novembre dans la marge d’erreur.

Parce qu’elle bénéficie du soutien d’Etats très peuplés solidement détenus par le camp démocrate, comme la Californie et New York, Mme Clinton dispose d’une quarantaine de sièges d’avance sur son adversaire. En cas d’égalité entre les deux candidats en nombre de grands électeurs, la Chambre des représentants tranche par un vote. Les républicains y disposent d’une large majorité. Le collège électoral désigné le 8 novembre se prononce formellement en décembre.

La citation du jour « Ce type mérite une balle. » L’un des fils du candidat républicain Donald Trump, Eric, s’est montré expéditif envers l’ancien responsable du Ku Klux Klan, David Duke, jeudi 3 novembre. M. Duke, qui fait campagne pour un siège au Sénat en Louisiane, a réitéré mercredi son soutien à M. Trump. Ce dernier s’est attiré la sympathie embarrassante de groupuscules d’extrê...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant