Présidentielle américaine, J -70 : à la recherche du troisième homme

le
0
Gary Johnson, candidat libertarien, en meeting à Boston, le 27 août.
Gary Johnson, candidat libertarien, en meeting à Boston, le 27 août.

« Cette élection est tellement dingue que je peux bien être élu », veut croire le candidat libertarien Gary Johnson. De son côté, le candidat républicain Donald Trump annonce (enfin) son discours sur l’immigration pour mercredi.

Le fait du jour

Le candidat libertarien à la présidentielle du 8 novembre, Gary Johnson, ancien gouverneur du Nouveau-Mexique, veut croire en ses chances. Invité sur Fox News dimanche 28 août, il a jugé que « cette élection est tellement dingue que je peux bien être élu ». M. Johnson se fonde sur les opinions majoritairement défavorables qui pénalisent les deux principaux candidats, la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump.

Alors que la candidate écologiste Jill Stein obtient pour l’instant un très faible résultat en termes d’intentions de vote (un peu plus de 3 % selon la moyenne réalisée par le site RealClearPolitics), le candidat libertarien plafonne pour l’instant à 8 % (selon le même site). M. Johnson a cependant jugé que ses chances seraient totalement compromises s’il ne parvenait pas à participer aux trois débats prévus d’ici le 8 novembre.

La commission chargée de l’organisation de ces débats a décidé qu’un candidat, pour être retenu, doit obtenir au moins 15 % des intentions de votes dans cinq sondages (ABC-Washington Post, CBS-New York Times, CNN-Opinion Research Corporation, Fox News and NBC-Wall Street Journal). Une majorité (62 %) de personnes interrogées dans une enquête de la Quinnipiac University publiée le 25 août juge que M. Johnson devrait être inclus dans les débats.

La citation du jour « Je vais devoir voter pour Hillary Clinton, même si j’ai de sérieuses réserves à son sujet » Paul Wolfowitz, figure du camp néoconservateur améric...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant