Présidentielle américaine, J-264 : Barack Obama défie les candidats républicains

le
0
Des manifestants réunis à Washington, le 15 février, pour soutenir la nomination par Barack Obama d'un juge à la Cour suprême en remplacement d'Antonin Scalia.
Des manifestants réunis à Washington, le 15 février, pour soutenir la nomination par Barack Obama d'un juge à la Cour suprême en remplacement d'Antonin Scalia.

Une polémique autour de la Cour suprême, les aboiements d’Hillary Clinton et les nostalgies des électeurs sudistes de Donald Trump : l’essentiel de la présidentielle américaine en un coup d’œil.

Le fait du jour Le président Barack Obama entend bien user de ses prérogatives présidentielles et nommer un successeur au juge de la Cour suprême Antonin Scalia, décédé le 13 février. « La Constitution est claire », a indiqué M. Obama mardi 16 février en marge du sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, qui se déroule en Californie. Cinq candidats républicains sur six se sont opposés à une nomination à huit mois de l’élection présidentielle du 8 novembre qui pourrait faire pencher la majorité de la plus haute institution juridique américaine du côté du camp libéral.

Un sénateur républicain de Caroline du Nord, Thom Tillis, a mis en garde son parti, mardi 16 février, contre « le piège de l’obstruction » : s’opposer par principe à la nomination d’un juge à la Cour suprême par le président Barack Obama.

La phrase du jour « Je continue de croire que M. Trump ne sera pas élu président des Etats-Unis » Le président des Etats-Unis Barack Obama a justifié son analyse mardi 16 février, en précisant : « J’ai beaucoup de foi dans le peuple américain et je crois qu’ils savent qu’il s’agit d’un métier sérieux. » M. Obama « a eu de la chance que je ne sois pas candidat en 2012 (…) parce qu’il n’aurait fait qu’un mandat », a répliqué M. Trump.

La vidéo du jour La candidate démocrate a adapté aux républicains une publicité diffusée naguère en Arkansas, l’Etat d’élection de son mari, à propos d’un chien qui aboie lorsqu’un candidat ment.

Le chiffre du jour 38 % Un so...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant