Présidentielle américaine, J - 23 : Donald Trump instille l'idée d'une élection truquée

le
0
Donald Trump en campagne à Portsmouth ( New Hampshire ) le 15 octobre 2016.
Donald Trump en campagne à Portsmouth ( New Hampshire ) le 15 octobre 2016.

Le candidat républicain continue d’accuser le système électoral et les médias, tout en proposant un contrôle antidopage à Hillary Clinton.

Le fait du jour Le candidat républicain, Donald Trump, a de nouveau instillé le doute sur la sincérité de l’élection présidentielle du 8 novembre, samedi 15 octobre, à l’occasion d’un discours prononcé dans le New Hampshire. « L’élection est truquée par des médias corrompus qui mettent en avant des allégations complètement fausses et des mensonges éhontés, afin de la faire élire », a lancé le magnat de l’immobilier, « nous ne laisserons pas cela se passer », a-t-il martelé sur un ton quasi insurrectionnel, relayé par certains de ses soutiens.

Ces accusations contre le système électoral ne sont pas nouvelles. M. Trump avait d’ailleurs vivement critiqué l’organisation des primaires républicaines, qu’il avait pourtant remportées. Vendredi, dans l’Ohio, le président Barack Obama s’était déjà élevé contre ces suspicions. « Dans une démocratie, vous participez à une élection, et si vous perdez, vous félicitez votre adversaire et vous allez de l’avant », avait-il dit. « La participation à la vie démocratique, et en particulier aux élections, devrait être encouragée au lieu d’être affaiblie ou discréditée parce qu’un candidat a peur de perdre », a réagi Robby Mook, le directeur de campagne de la candidate démocrate, Hillary Clinton.

La vidéo du jour

« Les athlètes doivent passer un contrôle antidopage, je pense que nous devrions passer un test antidopage avant le débat. » A quatre jours du troisième et dernier débat présidentiel, prévu le 19 octobre, le candidat républicain à...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant