Présidentielle américaine : Ben Carson, l'improbable candidat républicain

le
1
Le candidat aux primaires républicaines Ben Carson lors d'un débat télévisé.
Le candidat aux primaires républicaines Ben Carson lors d'un débat télévisé.

Cet homme est une mine d'or pour les médias. Il y a d'abord ses perles. Obamacare, la réforme de la santé, est "la pire chose qui soit arrivée dans cette nation depuis l'esclavage". Si les Juifs avaient été armés en Allemagne, ils auraient pu tenir tête aux nazis et éviter l'Holocauste. La preuve que l'homosexualité est un choix, c'est que "beaucoup d'hétéros qui sont emprisonnés ressortent de prison gays". Pour défendre le port d'arme, il est allé jusqu'à clamer : "Sans aucun doute, la violence absurde est affreuse, mais je n'ai jamais vu un corps criblé de balles qui soit plus dévastateur que de supprimer le droit d'être armé." Et tout récemment, il a expliqué que les pyramides ont été construites par Joseph, le fils de Jacob, pour servir de silo et stocker le grain. Ce qui a enchanté la twittosphère qui a multiplié les parodies : "Le Taj Mahal a été contruit à l'origine pour être un terrain de handball", se moque un tweet.

Tu changes la radio ? Coup de couteau !

Apparemment, les étranges déclarations de Ben Carson, le neurochirurgien noir à la retraite, ne choquent pas l'électorat républicain. Car à 64 ans, le plus improbable des candidats aux primaires se retrouve en tête des sondages avec près de 25 % des voix, au coude-à-coude avec Donald Trump. Il est aussi celui qui a collecté le plus de fonds au dernier trimestre. Il est particulièrement populaire auprès de l'aile conservatrice religieuse du parti, qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le mardi 10 nov 2015 à 10:04

    Aucun candidat de cette trempe en France : mère mariée à 13 ans puis divorcée. Surdoué au lycée, boursier (eh oui ça existe aux US la promotion sociale!), admis à Yale, neurochirurgien chef de service à l'hôpital John Hopkins à 33 ans! On aimerait avoir ici des gens de cette trempe qui ont fait leurs preuves au travail et non dans le discours pour les niais. Mais en France on lui reproche son inexpérience politique.