Présidentielle algérienne: Bouteflika encore et toujours

le
0

La présidence a annoncé la candidature en avril du chef de l'État maladeà un 4e mandat, qui ne devrait pas lui échapper.

Alger

«Personne ne voulait nous croire, mais on le dit pourtant depuis des semaines!» À la présidence, le ton est à la jubilation. Abdelaziz Bouteflika, 76 ans, hospitalisé en avril dernier suite à un AVC, qui qualifiait sa génération, lors de sa dernière apparition en public en mai 2012, de «révolue», se présente donc à la présidentielle du 17 avril pour un quatrième mandat. L'annonce a été faite samedi par le premier ministre, Abdelmalek Sellal, plongeant dans la sidération la majorité de la classe politique.

Ceux qui n'y croyaient plus l'admettent: des signes avant-coureurs, il y en a eu. Dès septembre dernier, la nomination de proches zélés à des postes clés pour le contrôle des élections - le ministère de l'Intérieur, celui de la Justice et la présidence du Conseil constitutionnel. La tournée du premier ministre dan...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant