Présidentielle 2017 : Valls favori en cas de primaire à gauche

le
0
Présidentielle 2017 : Valls favori en cas de primaire à gauche
Présidentielle 2017 : Valls favori en cas de primaire à gauche

Le Premier ministre Manuel Valls arrive en tête des personnalités souhaitées comme candidates à l'élection présidentielle de 2017 par les sympathisants de gauche, obtenant les suffrages de 29 % des sondés dans une étude Ifop-«Le Journal du Dimanche».

A la question «quelle personnalité, parmi les suivantes, souhaiteriez-vous voir désignée comme candidate du Parti socialiste et des écologistes à l'élection présidentielle de 2017 ?», 29 % des sympathisants de gauche répondent Manuel Valls (37 % des sympathisants du PS, 15 % des sympathisants du Front de gauche et 18 % des sympathisants d'Europe Ecologie Les Verts).

L'actuel Premier ministre est suivi par Martine Aubry, qui obtient 19 % en cas de primaire à gauche (15 % des sympathisants PS, 23 % de ceux du Front de gauche et 29 % de ceux d'Europe Ecologie les Verts).

L'actuel président François Hollande n'arrive qu'en troisième position, avec 18 % (27 % des sympathisants PS, 7 % de ceux du Front de gauche et 1 % des écologistes). Ségolène Royal (13 %), Arnaud Montebourg (9 %), Cécile Duflot (6 %) et Benoît Hamon (6 %) sont les autres personnalités citées.

A noter que la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal n'arrive qu'en deuxième position derrière Martine Aubry auprès des sympathisants EELV (20 % contre 29 %). Cécile Duflot est troisième (19 %).

Si les statuts du PS prévoient l'organisation d'une primaire pour désigner le candidat de la gauche à la présidentielle, leur tenue ne fait pas l'unanimité au sein du parti, le président sortant pouvant faire figure de candidat naturel. «Est-ce que vous voyez un président sortant qui serait amené à participer à un primaire ? Est-ce qu'il reste président (pendant la campagne des primaires, ndlr) ?», a récemment interrogé Stéphane Le Foll. Le sujet devrait être âprement débattu lors du congrès du Poitiers, du 5 au 7 juin.

L'enquête a été menée via un questionnaire internet auto-administré en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant