Présidentielle 2017 : pas candidat pour l'instant, Hulot réfléchit

le , mis à jour à 10:51
5
Présidentielle 2017 : pas candidat pour l'instant, Hulot réfléchit
Présidentielle 2017 : pas candidat pour l'instant, Hulot réfléchit

C'est Daniel Cohn-Bendit qui résume le mieux la situation : «Nicolas, arrête de tourner autour du pot.» Invité ce mercredi matin d'Europe 1, Nicolas Hulot a semé quelques petits cailloux pour la présidentielle, tout en assurant qu'il n'avait pas «envie» d'être candidat. 

L'écologiste préféré des Français a expliqué qu'il ne croyait pas à «l'idée d'un homme ou d'une femme providentielle» pour 2017. «Ce n'est pas comme ça que ça va marcher, a-t-il martelé. Il ne faut pas faire de cette échéance un concours de téléréalité». Mais un peu plus tard, celui qui a l'habitude de tergiverser a reconnu que sa «décision n'est pas définitive». «J'ai une intuition à me forger», a-t-il ajouté, laissant entendre qu'il pourrait y aller s'il était suivi par un collectif. Car selon lui, c'est la société civile qui doit jouer un rôle en 2017.

Nicolas Hulot a expliqué qu'il réfléchissait à la «façon de faire émerger une force citoyenne». «La seule question que je me pose, c’est : qu’est-ce-qu’on peut faire pour alimenter le débat public et faire converger des intelligences diffuses, qui rayonnent souvent dans la société civile de manière invisible ?», a-t-il ajouté. «Ce qui tue la politique, c'est la pratique politique partisane», a insisté l'ancien rival malheureux d'Eva Joly à la primaire écologiste. Nicolas Hulot va lancer une «plate-forme» pour rassembler des propositions de la société civile.

«Il ne suffit pas d'avoir une forme de popularité»

«Il faut définir 10-15 mesures, savoir où on va et comment on y va», a ajouté l'ancien envoyé spécial de François Hollande pour la planète. Lorsque Daniel Cohn-Bendit, chroniqueur pour Europe 1, lui a signalé qu'il était le mieux placé pour «incarner l'alternative écologique», Nicolas Hulot n'a pas fermé la porte. «Il ne suffit pas d'avoir une forme de popularité, ce n'est pas aussi simple que ça», a-t-il répondu, tout en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    Et tant bien même il connaît 3 espèces animales en perdition, ça lui donne donc le droit d'avoir tout compris dans l'économie...électeurs dé biles, escrologique Hulot..CERTAINEMENT !!!!!!!

  • frk987 il y a 10 mois

    Le plus grand pollueur de la planète qui arrive à dépasser FH..un EVENEMENT ce nul.......

  • dotcom1 il y a 10 mois

    Il croit trop en ses idées pour faire de la politique.Le pouvoir n'est pas fait pour les rêveurs.

  • frk987 il y a 10 mois

    Bravo Odnaz, très bien résumé l'individu !!!!

  • odnaz il y a 10 mois

    Que le Ciel nous protège de ce crétin prétentieux, qui ne connait rien à la vie de la planète, qui se dit "expert", et qui pourrait enfumer une part non négligeable de naïfs. Il résume bien le syndrome du présentateur TV qui finit par prendre sa notoriété pour de la compétence. L'image moderne de Narcisse.