Présidentielle 2017 : non, tout ne sourit pas à Marine Le Pen

le , mis à jour à 07:43
6
Présidentielle 2017 : non, tout ne sourit pas à Marine Le Pen
Présidentielle 2017 : non, tout ne sourit pas à Marine Le Pen

Mais où est passée Marine Le Pen ? Absente de la scène politique tout l'été, la présidente du FN s'est offert des vacances XXL en Bretagne et dans les Pyrénées-Orientales entre mi-juillet et fin août, malgré une actualité ô combien chargée. Pour solde de tout compte : une intervention fin juillet au 20 Heures de France 2 après les attentats de Nice et l'assassinat du père Hamel, une lettre sur son blog pour réagir à la polémique au sujet du burkini, puis quelques communiqués... C'est tout. « Elle reste dans sa stratégie de retrait et de solennisation de sa parole », justifie l'eurodéputé Nicolas Bay. Seule image récente : une photo publiée hier sur Twitter par sa soeur Marie-Caroline, où les trois filles de Jean-Marie Le Pen posent dans un cadre bucolique avec une Marine Le Pen tout sourire et loin des turbulences... dans un hamac et un verre de vin à la main. « Mais elle a travaillé tout l'été sur son équipe et ses thèmes de campagne. Il lui fallait ce temps au calme pour être prête. Et elle l'est », jure Sébastien Chenu, conseiller régional.

 

Une stratégie à double tranchant. Dans un contexte de fortes tensions religieuses et de menace terroriste, la candidate à l'Elysée aurait pu espérer marquer des points. Mais à la lecture des sondages des dernières semaines, le bilan est plus que mitigé : elle ne gagne qu'un point seulement, à 26 % d'opinions favorables chez les Français, dans le baromètre Elabe-« les Echos » publié début août. Plus troublant, elle baisse de 5 points (à 89 %) chez les sympathisants du Front national. Même constat dans le baromètre Ipsos-« le Point » publié il y a une semaine, où elle stagne à 25 %, soit exactement le même niveau qu'en juin.

 

Marine Le Pen fera comme tous les ans sa rentrée samedi à Brachay (Haute-Marne). Histoire de reprendre le manche à huit mois d'un scrutin présidentiel où les défis, et les obstacles, sont encore nombreux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • syjo il y a 3 mois

    c'est maintenant aux français de décider si on continue la même chose,parce que tout va bien,ou si l'on fait le ménage !! il n'y a effectivement plus grand chose à dire !!

  • miez1804 il y a 3 mois

    Pas besoin de faire campagne, les autres Charlots le font pour elle!!!

  • frk987 il y a 3 mois

    Moins elle parlera plus elle aura de chances, c'est simple vu le vide sidéral du programme FN.

  • dotcom1 il y a 3 mois

    Si elle parle de son programme dès maintenant, elle n'aura plus rien à dire d'ici la fin de la semaine. Il vaut mieux qu'elle se taise pour entretenir le doute.

  • SuRaCtA il y a 3 mois

    Peu importe ce qu'elle va dire ou faire, elle a toutes les chances de se qualifier aisément au second tour vu le contexte et le climat, et toutes les chances de perdre largement au second tour...

  • M415325 il y a 3 mois

    La parole est d argent et le silence d'or!!!!!