Présidentielle 2017 : Montebourg lance un «appel» aux Français... pour l'instant

le , mis à jour à 17:48
1
Présidentielle 2017 : Montebourg lance un «appel» aux Français... pour l'instant
Présidentielle 2017 : Montebourg lance un «appel» aux Français... pour l'instant

Ça ressemble à s'y méprendre à la première pierre d'une ambition présidentielle. L'ancien ministre PS de l'Économie et du Redressement productif Arnaud Montebourg lance « un appel » aux Français pour « construire un grand projet alternatif pour la France ». Un sondage de popularité pour voir si les électeurs de gauche rêvent de lui quand ils se rasent ? « C'est le moment de se réveiller, de se parler, de s'unir, de se rassembler et de se conjuguer, a introduit l'ancien ministre. Mieux vaut un projet sans candidat qu'une foultitude de candidats sans projet ».

Sans faire officiellement acte de candidature pour 2017, sur les chemins de randonnée du mont Beuvray (Saône-et-Loire) où il se rend chaque lundi de Pentecôte, l'ancien avocat a fait un pas de plus vers cette échéance, dans le cadre de primaires à gauche dont il a ensuite soutenu l'idée.

L'ex-ministre reconverti en « entrepreneur privé » a adressé cet appel « aux économistes, aux entrepreneurs et aux syndicalistes, aux innovateurs, aux chercheurs et aux créateurs, aux scientifiques et aux artistes, aux citoyens engagés et tout simplement aux Français qui souhaitent peser sur le destin de notre Nation et de notre continent ».

« Ce projet devra affronter et traiter les problèmes que la classe dirigeante de droite et de gauche esquive depuis des décennies et apporter des solutions nouvelles (...) Ce projet devra tenter de réconcilier, réunifier les deux France: la France qui va bien et la France qui va mal », a insisté l'ancien député de Saône-et-Loire dans un discours d'une demi-heure. Autour de lui, environ 200 personnes dont sa compagne, l'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti, et plusieurs députés socialistes frondeurs, dont leur chef de file Christian Paul ainsi que les députés Laurent Baumel, Patrice Prat et Philippe Baumel.

« Ce projet devra s'inspirer de certaines valeurs. Il ne niera certainement pas ce que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 8 mois

    De bien belles paroles: pour faire avancer ensemble : les salariés du privé soumis au risque du chômage ; les fonctionnaires et statuts spéciaux pas de risque de chômage et des avantages indus ; les artisans et commerçants qui mettent en gages leurs maisons et sont soumis aux aléas économiques et/ou politiques les entrepreneurs qui hypothèquent tous leurs biens pour créer une entreprise. Les grosses entreprises pour qui seul le coût de production doit baisser. Le baratin politique ne prend plus