Présidentielle 2017 : le PS aura du mal «à remonter», selon Malek Boutih

le
10
Présidentielle 2017 : le PS aura du mal «à remonter», selon Malek Boutih
Présidentielle 2017 : le PS aura du mal «à remonter», selon Malek Boutih

Imaginer une victoire de la gauche à la présidentielle de 2017 est pour l'instant «plus qu'optimiste» a jugé ce dimanche sur Radio J le député socialiste Malek Boutih. Pour l'élu de l'Essonne,  François Hollande «fait ce qu'il peut mais a perdu beaucoup de temps». Constatant une véritable perte de lien entre le PS et ses électeurs, Malek Boutih critique en revanche sévèrement l'attitude de certains frondeurs socialistes, animés selon lui par des «calculs».

Le PS est «en rupture effective» avec son électorat

Persuadé que le PS doit «constituer un nouveau socle électoral, car celui que François Mitterrand avait constitué à partir de 1971 n'existe plus» et «se renouveler de fond en comble, quoi qu'il se passe, a jugé Malek Boutih. Avant la fin du quinquennat, «il nous reste trois ans: passons-les à faire des choses bien et on verra après», a déclaré le député. Pour lui, «d'un certain point de vue, ce n'est pas un drame de perdre des élections, vous pouvez regagner celles d'après. Ce qui est un drame, c'est de perdre le lien avec vos électeurs» et le PS est «en rupture affective avec son électorat», ce qui est «très dur à remonter».

Interrogé sur François Hollande, il a rétorqué qu'«aujourd'hui, il fait ce qu'il peut, mais il a perdu beaucoup de temps, quasiment 18 mois sur cinq ans».Neanmoins, a noté l'élu socialiste, «c'est un homme qui a montré des capacités à sortir des pires situations» et «si François Hollande est candidat» à un second mandat présidentiel, «rien ne l'empêchera à gauche» tant «la réalité institutionnelle sera extrêmement forte».

Sarkozy, «pas le moins doué ni le plus âgé des hommes politiques français»

Pour 2017, a également estimé le député, «la présence de Marine Le Pen au second tour n'est pas jouée d'avance» et dépendra notamment des candidatures à droite, car «ce n'est pas pareil pour la droite française, si elle est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • imagine7 le lundi 23 juin 2014 à 10:00

    Pour l'instant ils n'ont pas fait mieux que le PMU .

  • M1765517 le lundi 23 juin 2014 à 09:38

    Ce gars, as de la débrouille, defenseur des droits algériens en France, voudrait que son camps vire en tête en 2017 ! ce qu'il oublie, c'est que son parti est aux affaires et que le calcule politicien n'est pas de mise aujourd'hui compte tenu, ou plutôt compte non tenu, des difficultés actuelles

  • M7097610 le lundi 23 juin 2014 à 09:36

    entre Sarko et Marine au second tour, je vote Marine ! Hors de question de rejouer 2002 et un bon coup de balai vers la Méditerranée, ça ne fera pas de mal !

  • dupon666 le lundi 23 juin 2014 à 02:46

    UM.PS le grand concours des menteurs

  • nayara10 le lundi 23 juin 2014 à 00:16

    Au vu de la loi qu'ils ont fait voter (%) ,pour le deuxième tour ,ils seront éliminés ,d'office..

  • Berg690 le dimanche 22 juin 2014 à 20:12

    Dehors les socialistes.

  • fbordach le dimanche 22 juin 2014 à 19:59

    Bienvenue au kolkhoze! Surtout s'il continue à aussi bien gouverner et a avoir des résultats qui vont dans le sens inverse de ce que prétend le gouvernement...

  • idem12 le dimanche 22 juin 2014 à 19:34

    Qu'il reste où il est, dans le fond du trou avec l"UMP :)

  • M2766070 le dimanche 22 juin 2014 à 18:55

    SU PER !!! on va pouvoir voter François ASSELINEAU !!!

  • frk987 le dimanche 22 juin 2014 à 17:51

    Quelle lucidité, le PS est exactement dans la situation (même en pire) que l'UMP en 2009, il était hors de question que Sarkozy soit réélu, comme il hors de question qu'une socialope soit élue en 2017.