Présidentielle 2017 : la primaire UMP se déroulera avec un vote papier

le
0
Présidentielle 2017 : la primaire UMP se déroulera avec un vote papier
Présidentielle 2017 : la primaire UMP se déroulera avec un vote papier

Il a jusqu'au mois de mars pour rendre sa copie. Mais au fil des confidences de Thierry Solère, chargé par Nicolas Sarkozy d'organiser la primaire UMP pour la présidentielle 2017, on en sait un peu plus sur le déroulement de cette compétition interne. Selon le député UMP des Hauts-de-Seine proche de Bruno Le Maire, le scrutin se déroulera avec un vote papier.

«Par nature, le vote papier peut assurer une parfaite transparence de la procédure», a expliqué Solère à la presse ce mardi. Le PS avait opté pour ce mode de scrutin pour sa primaire de 2011, mobilisant près de 10 000 bureaux de vote pour quelque 2,5 millions de votants.

Invité du journal de France culture, le président du groupe de réflexion sur la primaire, tout à sa volonté de «garantir la sincérité du scrutin», promet la mise en place d'une commission de contrôle «très plurielle», ouverte «à la société civile» et même... «à la presse». «Il faut ouvrir au maximum. Quand on n'a rien à cacher, on ouvre les portes et les fenêtres», plaide-t-il.

Une réunion sur la charte

Mi-décembre, Thierry Solère avait par ailleurs confié qu'à «titre personnel», «octobre 2016» lui paraissait constituer une date «assez intéressante» pour organiser le scrutin. «Je constate que souvent, les primaires ont lieu six à huit mois avant le scrutin. Cela permet de créer une vraie dynamique», avait-il alors fait valoir. François Hollande avait effectivement été désigné candidat du PS, pour la présidentielle de mai 2012, en octobre 2011.

Ce mardi après-midi, une réunion devait aborder la non moins importante question de la charte qui sera soumise aux votants à cette primaire. «Plus de contraintes» dans cette charte, c'est potentiellement «moins de gens qui viennent», prévient Solère. Or, a-t-il insisté au micro de France culture ce mardi, la primaire «a vocation à rassembler des millions de Français», «tous les républicains qui se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant