Présidentielle 2017 : l'idée d'une primaire à gauche divise les socialistes

le
11
Présidentielle 2017 : l'idée d'une primaire à gauche divise les socialistes
Présidentielle 2017 : l'idée d'une primaire à gauche divise les socialistes

Faut-il ou non organiser une primaire pour désigner le candidat du PS à la présidentielle de 2017? Ce mercredi, les socialistes sont apparus divisés sur le sujet. Car derrière cette question, c'est celle de la légitimité de François Hollande à représenter le parti qui se pose. Affaibli par son impopularité record, le président de la République fait-il figure de candidat naturel pour son camp?

Le débat est relancé depuis que le secrétaire d'État à la Réforme de l'État, Thierry Mandon, a jugé mardi l'organisation d'une telle compétition interne «indispensable» pour que la gauche soit présente au second tour de l'élection présidentielle en 2017. Une première pour un membre du gouvernement.

«Une erreur d'analyse» aux yeux de Luc Carvounas, sénateur-maire d'Alfortville (Val-de-Marne). Ce proche du Premier ministre, Manuel Valls, l'assure : «François Hollande sera le candidat naturel en 2017.» «Aux Etats-Unis, il n'y a pas de primaire pour le président sortant», fait-il encore valoir. Bruno le Roux, patron des députés PS et fidèle du chef de l'Etat, estime pour sa part que «la primaire ne s'impose pas forcément».  

Même son de cloche du côté du président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui dit n'avoir «pas compris» la sortie de Mandon. «Si, comme je l'espère, le président de la République François Hollande est candidat à sa succession, il ne pourra pas y avoir de primaire. Vous imaginez pendant six mois le président de la République candidat le soir avec d'autres candidats qui auront tous une certaine valeur, et président de la République le lendemain? Je vois mal comment cela peut être organisé», lâche-t-il sur le plateau de «Questions d'info» LCP-France Info-Le Monde-AFP.

VIDEO. Bartolone dans «Questions d'info»

Le porte-parole du PS, Olivier Faure, juge au contraire que «ce que dit Thierry Mandon est plutôt juste». A ses yeux, «il n'y a pas de raison particulière de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 66michel le jeudi 20 nov 2014 à 10:04

    c'est ca la gauche divisez vous le plus possible

  • 11246605 le jeudi 20 nov 2014 à 09:48

    "Si, comme je l'espère, le président de la République François Hollande est candidat...", quel fo Q, il espère surtout que Hollande ne se représentera pas de lui même. Voilà comment ils gèrent le pays, ils pensent le contraire de ce qu'ils disent !

  • M156470 le jeudi 20 nov 2014 à 09:25

    Le PS est à ranger soigneusement dans les archives (au fond du placard, là où on ne va jamais rechercher). Quelle hargne ils mettent à vouloir se maintenir au pouvoir. S'ils la réservaient à travailler au redressement de nos Institutions, ils auraient, pour une fois, servis à quelque chose. En 1981, ils ont ruiné la France mais les générations oublient c'est pourquoi nous sommes retombés dans la même impasse 2012 !

  • M156470 le jeudi 20 nov 2014 à 09:21

    Quel manque de réalisme, ils vont être la risée du Monde entier, une fois de plus...

  • M156470 le jeudi 20 nov 2014 à 09:20

    Une primaire ?? Mais pour quoi faire ?? Vous n'imaginez pas un seul instant être au second tour avec votre déconfiture programmée...

  • M4484897 le jeudi 20 nov 2014 à 09:17

    Ils vont encore nous les casser pendant six mois avec une campagne présidentielle non facturée a la télé et dont on ne tient pas compte dans les comptes de campagne. Ces "primaires", de droite comme de gauche, ne regardent que les militants et n'ont pas à faire les "primes" des médias

  • dbourbie le jeudi 20 nov 2014 à 09:15

    c'est parler pour rien,ils vont finir comme le pc

  • M415325 le jeudi 20 nov 2014 à 08:44

    Si la gauche est élu alors je peux dire que le vote français est truqué car quand j'entends autour de moi les français en on marre de cette gauche bobo incompétent .

  • M3435004 le jeudi 20 nov 2014 à 08:38

    Primaire socialiste, ce sont les socialiste qui dégagent Hollande. Pas de primaire, ce sont les Français qui dégagent Hollande.

  • frk987 le mercredi 19 nov 2014 à 22:40

    Les primaires c'est absolument génial, ça permet de choisir le candidat le plus nul, la plus grande gu.le, le plus grand démagogue. Surtout ne changez rien, c'est parfait.....Et puis comme le dit Janaliz, quelle importance puisque le second tour sera UMP-FN !!!!