Présidentielle 2017 : Fillon sera « candidat quoi qu'il arrive »... aux primaires de l'UMP

le
2
Présidentielle 2017 : Fillon sera « candidat quoi qu'il arrive »... aux primaires de l'UMP
Présidentielle 2017 : Fillon sera « candidat quoi qu'il arrive »... aux primaires de l'UMP

François Fillon a déclaré qu'il serait «candidat quoi qu'il arrive» aux primaires à droite en vue de l'élection présidentielle de 2017. L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy est actuellement au Japon, où il a été promu jeudi «Grand Cordon de l'Ordre du Soleil Levant», la distinction la plus élevée du pays, par l'empereur Akihito. «A Matignon, il s'était particulièrement impliqué dans le maintien d'un lien avec le gouvernement japonais. Il avait multiplié les preuves de solidarité après la catastrophe de Fukushima en mars 2011», a-t-on précisé dans son entourage.

Après un moment de doute sur le fait de savoir s'il serait candidat « quoi qu'il arrive » à l'élection présidentielle, l'ancien Premier ministre a expliqué sur Twitter qu'il serait d'abord candidat aux primaires UMP, chargées de départager les prétendants. Le 24 avril, il avait passé un accord avec Jean-François Copé, le président de l'UMP, sur l'organisation de cette consultation préalable auprès des militants.

Rien de nouveau dans mes propos de Tokyo : c'est aux primaires de 2016 actées par l'UMP que j'ai renouvellé mon intention d'être candidat? François Fillon (@FrancoisFillon) 9 mai 2013

Sur Sarkozy : « Je suis engagé dans la vie politique, ce n'est pas son cas »

Quand on lui parle de l'ancien président, qui parcourt le monde en donnant des conférences et dont on évoque régulièrement un éventuel retour, François Fillon répond : «Moi, je suis engagé dans la vie politique, ce n'est pas son cas», rappelant au passage que Nicolas Sarkozy avait annoncé son retrait après sa défaite à la présidentielle de 2012.

Concernant la situation actuelle de la France, François Fillon estime que «plus on laisse le temps passer, plus on aura besoin d'un choc». «Ce ne sont pas seulement trois mesures homéopathiques qui changeront les choses, car le doute sur l'économie française est considérable», a-t-il...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3442903 le jeudi 9 mai 2013 à 16:56

    fillon serait le bien venu sur le mur des cons

  • mlaure13 le jeudi 9 mai 2013 à 14:20

    Ni de lui...ni de coppé...ils ont fait perdre la droite ...on ne veut PLUS D'EUX !!!...