Présidentielle 2017 : comment Mélenchon s'organise... hors partis

le
0

Qui m'aime me suive. C'est solo, que Jean-Luc Mélenchon a présenté sa candidature à la présidentielle de 2017 mercredi soir. «Proposé», plus exactement, pour reprendre les termes du tribun. A qui? «Elle s'adresse en premier lieu aux citoyens, mais aussi aux formations politiques», décrypte un proche, Eric Coquerel. Sauf qu'une présidentielle est une course de fond qui nécessite d'importants moyens logistiques, militants et financiers. Comment Mélenchon compte-t-il s'organiser?

Il a derrière lui le Parti de gauche. Mais cette petite formation est très loin d'avoir la force de frappe du Parti communiste qui, dans le cadre du Front de gauche, avait mis sa structure au service de sa candidature en 2012. «On espère bien que d'autres partis vont le soutenir. Et je suis sûr que l'on va avoir le soutien de militants, de responsables politiques et de syndicalistes», glisse Coquerel.

Une rencontre avec les dirigeants du PCF, qui ont découvert sa candidature à la télévision, doit tout de même avoir lieu, hasard du calendrier, mardi prochain. Avant cela, les communistes ont retrouvé mercredi matin frondeurs socialistes, écologistes et tous les partisans d'une primaire de la gauche pour une réunion de travail. Une tentative de rassemblement dont Mélenchon s'est isolé.

«On est peut-être seuls en terme d'appareil, mais pas en terme d'aspiration du peuple, balaie l'entourage du candidat. L'idée, c'est de construire la candidature autour d'un soutien populaire.» Dans la lignée de son nouveau modèle, l'Américain Bernie Sanders, mise sur sa plateforme web jlm2017.fr pour faire émerger un mouvement citoyen et donc... un tissu militants et même des candidats aux législatives. «D'ici quelques mois, ce qui se passera à travers la plateforme dépassera les forces accumulées du Front de gauche», parie Coquerel, qui se rassure ainsi : «On ne voit pas pourquoi Sanders y serait arrivé et pas nous.» Il compte avoir dépassé les 100 000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant