Présidentielle 2017 : Anne Hidalgo prédit une « sanction terrible» pour la gauche

le
1
Présidentielle 2017 : Anne Hidalgo prédit une « sanction terrible» pour la gauche
Présidentielle 2017 : Anne Hidalgo prédit une « sanction terrible» pour la gauche

A gauche, nombreux sont ceux qui la voient comme la candidate providentielle pour la présidentielle 2017. Pourtant Anne Hidalgo (PS) a réaffirmé qu'elle souhaitait «honorer» son mandat de maire de Paris jusqu'en 2020... balayant ainsi du revers de la main l'idée d'une éventuelle candidature à une primaire à gauche pour la présidentielle. 

«J'ai fait de mon engagement pour Paris l'alpha et l'omega de mon engagement politique», tenait à affirmer la maire de Paris devant la presse, pour mettre un terme aux rumeurs tenaces qui circulent sur son compte. Et d'ajouter «C'est un mandat de 2014 à 2020 pour lequel j'ai été élue et j'honorerai ce mandat sans aller m'égailler ailleurs. Cette ville me passionne, est magnifique et les Parisiens sont exigeants», a-t-elle ajouté.

D'ailleurs, Anne Hidalgo ne cache pas que 2017 sera une échéance difficile pour sa famille politique. «Sauf miracle, il y aura une alternance, souligne sans ambages dans une interview à VSD, celle qui se détermine comme une démocrate européenne convaincue. L'échéance 2017 sera difficile pour ma famille politique parce qu'on ne peut pas dire qu'on ait démontré une grande efficacité dans les réalisations et on a un peu tourné le dos aux engagements».

Le gouvernement s'est montré «conservateur sur les questions de société et ultralibéral sur les questions économiques», assène Anne Hidalgo. «Je ne donne pas de leçon, j'essaie juste de dire que là on se plante, résume t-elle encore. La sanction sera terrible.»

Le sondage paru dans «le Journal du Dimanche» sur les deux ans de son mandat - 52% des Parisiens apprécient son travail- qui marque un fort clivage droite-gauche dans la capitale, ne la surprend pas. Elle s'est félicitée qu'une majorité notable approuve ses actions au moment des attentats, assurant «travailler» sur les sujets dont les Parisiens sont mécontents, comme la propreté précise-t-elle.

Elle tisse des liens sur le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 il y a 8 mois

    Permettre la mise en place de cabanes pour migrants , au bois de Boulogne ...il n'y a qu'une mauvaise Gauche sectaire et anti française pour faire ça...Alors Présidente...???...que tous les Dieux de l'Olympe nous en préservent...:-(((