Président et candidat : gare aux faux pas !

le
4
Président et candidat : gare aux faux pas !
Président et candidat : gare aux faux pas !

Deux bons mois à faire campagne sans faire campagne pour un président candidat sans l'être tout en l'étant (à moins que...). Voilà résumée l'équation du troisième degré à laquelle l'Elysée est aujourd'hui confrontée. Surtout depuis que François Hollande (qui devrait annoncer en décembre s'il se représente ou pas) a décidé de forcer l'allure en bourrant son agenda de toutes sortes de déplacements, congrès, décorations et autres inaugurations dont l'énumération ressemble à un inventaire à la Prévert. Car outre les questions d'intendance, l'équipe du président doit surveiller de près tout ce qui pourrait être plus tard considéré comme des dépenses de campagne.

 

Le déplacement effectué samedi à Tours (Indre-et-Loire) est un intéressant cas de figure. Dans la matinée, François Hollande visite un centre d'accueil pour les migrants exfiltrés de Calais. Puis il se rend au congrès national des pompiers et s'éclipse rapidement après son discours. Sur le chemin du retour, le cortège officiel fait un petit crochet par Blois. Cet arrêt (dont la nouvelle avait commencé à fuiter la veille au soir) ne figurait pas sur son agenda officiel. Par prudence ? « Pas du tout, rétorque-t-on dans l'entourage du président. Pour nous il ne s'agissait que d'un passage à l'hôtel de ville de Blois pour voir le maire et nous n'avons confirmé cette visite que vendredi matin. Ensuite le maire a proposé à François Hollande de se joindre à une réunion qu'il avait déjà prévue de longue date avec des Blaisois. »

 

Une version qui fait sourire un responsable local du PS : « Tout cela est une histoire que le maire, Marc Gricourt, a racontée aux journalistes à la demande de l'Elysée. Nous étions prévenus de sa venue depuis mercredi ou jeudi », assure-t-il. De fait, le presque candidat a rejoint un bar à vin dans lequel l'attendaient une soixantaine de convives qui étaient tous, à une exception près (une chef ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 il y a 7 mois

    Pas de problème .C'est le con-tribuable qui finance.

  • M4958114 il y a 7 mois

    le plus nul pas sur ont compareras les chiffres !

  • M940878 il y a 7 mois

    le 'presque candidat' aura été le président le plus nul toutes républiques confondues , il doit dégager au plus vite

  • M2266292 il y a 7 mois

    vu la ^progression du chômage hollande doit dégager pour tenir enfin une parole