Présidence LR : les centristes lâchent Wauquiez

le
1

Il s'est affiché, jeudi, dans un café parisien en vue avec François Fillon, et il doit rencontrer Nicolas Sarkozy aujourd'hui, à deux jours du premier tour de l'élection pour la présidence des Républicains. L'archifavori Laurent Wauquiez tente d'engranger le maximum de soutiens, mais il est prévenu : s'il gagne, ce sera pour la suite sans les habituels alliés centristes. Dans nos colonnes, Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI, et Laurent Hénart, président du Parti radical -qui fusionnera ce week-end avec le PRG-, lui adressent une fin de non-recevoir. En cause, la ligne très droitière du candidat, accusé de flirter avec les thèmes du Front national pendant cette campagne.

Merci cher @FrancoisFillon d'avoir pris le temps d'un échange amical à trois jours de l'élection à la présidence de notre famille politique.

Je n'oublie pas le courage qui a été le tien quand tu as refusé d'édulcorer ton projet de droite pendant la présidentielle. pic.twitter.com/58JrioMNf5

-- Laurent Wauquiez (@laurentwauquiez) 7 décembre 2017

En meeting en début de semaine près de Lille, l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy a pourtant tenté de donner des gages de bonne volonté. « Je tendrai la main inlassablement, parce que je ne veux pas d'une armée de clones, je veux que les centristes se fassent entendre », a-t-il martelé à la tribune. Pas suffisant, visiblement, pour lever les inquiétudes de Lagarde et Hénart.

LIRE AUSSI 

> Laurent Wauquiez : portrait d'un ambitieux contesté

«Il n'y aura plus d'alliance avec les Républicains»

Laurent Wauquiez a tendu cette semaine la main aux alliés centristes. Vous lui répondez quoi ?

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI. Les positions qu'il prend depuis des années, et plus encore depuis deux-trois ans, s'éloignent tellement de nos convictions que je ne vois pas quel centriste pourrait accepter cette main tendue.

L'UDI a toujours été une alliée de la droite. Si Wauquiez ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pde-ramb il y a un mois

    Les centristes sont évidemment avec Macron. La posture à droite de Wauquier peut permettre de phagocyter les sympathisants du FN, déçus par Marine Le Pen, et soucieux de voir defender leurs idées en matière de travail, d'immigration, de sécurité etc...Avec un FN à plus de 20% une ligne centriste différente de Macron n'a aucune chance d'accéder au pouvoir.