Présidence de la Fifa. Ginola : « Ce serait bien d'avoir le soutien de la France »

le
0
Présidence de la Fifa. Ginola : « Ce serait bien d'avoir le soutien de la France »
Présidence de la Fifa. Ginola : « Ce serait bien d'avoir le soutien de la France »

David Ginola a présenté vendredi matin sa candidature à la présidence de la FIFA dont l'élection aura lieu en mai prochain. Soutenu par le bookmaker irlandais Paddy Power et financé en partie par du crowd funding (financement participatif), l'ancienne star du PSG revient sur sa décision de se lancer dans cette aventure.

 Pourquoi cette candidature ?

David Ginola. Je lance ma candidature parce que je pense qu'il est bon d'avoir, dans le paysage de la FIFA et du football mondial, la possibilité d'avoir une autre voix que celle des candidats déclarés. Quand on regarde Mr Blatter, Mr Champagne ou le Prince Ali, ce sont des gens issus du même monde, qui veulent rester dans le même monde. Et quand on fait allusion à toutes les controverses au sein de la FIFA, on reste dans les mêmes sphères.

Vous ne faîtes pas partier du sérail ?

Je veux apporter une certaine fraîcheur, redonner confiance aux gens, qu'ils disent : «oui le football va changer». Je souhaiterais que le regard sur l'organisme qui gère le football mondial soit différent, ouvrir les portes au niveau des comptes, écouter les gens. Ça serait juste de redonner la parole aux gens.

Quels sont les mots clés de votre campagne ?

Transparence, démocratie et égalité. La transparence est très importante. Il faut que les gens arrêtent de se poser des questions sur ce qu'il se passe à la FIFA et les mauvaises questions surtout. Ensuite la démocratie pour avoir des votes beaucoup plus démocratiques. La FIFA ne doit pas être la Cité Interdite. Enfin, l'égalité c'est l'égalité des droits, la guerre contre le racisme, l'ouverture sur le football féminin et que tout le monde soit traité de la même manière. Si la FIFA décide d'attribuer la Coupe du monde à un pays, ce doit être une décision unanime et sans controverse derrière.

Quand et comment vous est venue cette idée ?

Il y a eu plein de discussions, beaucoup de réflexion. Bien sûr, c'est une tache très ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant