Présidence de l'UMP : les mots de la campagne

le
0
Rassemblement, droitisation, pain au chocolat, résistance? Autant de termes qui ont marqué le duel Copé-Fillon.
o Rassemblement

Le mantra de François Fillon. Le «rassemblement» comme condition indispensable au «redressement» de la France, l'objectif premier du candidat à la présidence de l'UMP et, si tout va bien, futur candidat de l'UMP à la présidentielle. Car l'ex-premier ministre l'a reconnu: la présidence du parti n'est «pas une fin en soi» pour lui, mais la première étape d'une longue marche qui doit conduire le vainqueur du duel de dimanche à l'Élysée, en 2017. Et «pour gagner», prévient-il déjà, l'UMP devra s'adresser à la droite, au centre et «même à la gauche».

o Division

Ce qu'il faut par-dessus tout éviter. En France comme à l'UMP. Pour Fillon, il n'y a pas de «peuple de droite», mais des Français confrontés au risque d'un «déclin» collectif et que François Hollande«divise». Comme Jean-François Copé dans le débat i...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant