Présidence de l'UMP : Hortefeux hostile à une nouvelle élection

le
0
Présidence de l'UMP : Hortefeux hostile à une nouvelle élection
Présidence de l'UMP : Hortefeux hostile à une nouvelle élection
Le vice-président de l'UMP Brice Hortefeux s'est déclaré dimanche «hostile» à une nouvelle élection pour la présidence du parti en septembre, malgré l'accord passé en décembre dernier entre Jean-François Copé et François Fillon qui prévoyait un tel scrutin.

«Je vous dis à titre personnel, je suis hostile à une élection anticipée. Je ne souhaite pas qu'il y ait d'élection anticipée, je souhaite que l'élection ait lieu à son terme, je crois que c'est en 2015», a déclaré le député européen, invité du «Grand Jury» RTL-LCI-Le Figaro.

«S'il y a une élection, ça veut dire qu'il y a division»

«Nous avons besoin d'une opposition qui ne se concentre pas sur son nombril. S'il y a une élection, ça veut dire qu'il y a division, et s'il y a division entre nous cela signifie (du) répit pour la majorité», a ajouté l'ancien ministre de l'Intérieur, qui avait soutenu Jean-François Copé lors de la campagne précédente pour la présidence de l'UMP. Brice Hortefeux est également président de l'association des amis de Nicolas Sarkozy.

L'élection du 18 novembre 2012 avait donné lieu à une bataille très dure et durant des semaines entre Jean-François Copé et François Fillon qui s'étaient accusés de tricherie. Le 18 décembre dernier, les deux rivaux étaient tombés d'accord pour qu'il y ait une nouvelle élection en septembre 2013 et que Jean-François Copé reste, jusque là, président du parti.

ZAPPING. Présidence de l'UMP : retour sur les premières heures du psychodrame


Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant