Présidence de l'UMP : Fillon analyse son « erreur »

le
1
L'ancien premier ministre dévoilera en juin sa décision concernant une éventuelle nouvelle candidature à la présidence du mouvement.

Il l'a reconnu devant ses amis, un peu plus de 150 parlementaires (députés, sénateurs et eurodéputés), réunis mercredi matin dans la trop petite salle du 6e bureau de l'Assemblée nationale. Évoquant la bataille pour la présidence de l'UMP, qui l'avait opposé à Jean-François Copé fin 2012, François Fillon a analysé une «erreur» de départ.

Grand fan des circuits automobiles, l'ex-premier ministre a expliqué que, selon lui, «comme pour la compétition automobile, ce qui compte, ce n'est pas de regarder l'entrée du virage, mais sa sortie. Or, l'erreur que nous avons commise au début, c'est que nous avons trop regardé l'entrée. Je vous propose que nous regardions désormais vers la sortie du virage.»

Pour entretenir la flamme de ses «amis», Fillon leur a proposé d'adopter le rythme de deux réunions mensuelles «pour réfléchi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le jeudi 31 jan 2013 à 08:47

    JPi - Il cherche son erreur ? 5 ans au gouvernement en disant que la France serait au bord de la faillite et au bout du compte 600 milliards de surendettement ... en plus. Des gens comme ça on en veut plus. Le tournant c'est maintenant!